Voyage en Albanie et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

L’Albanie, un pays des Balkans autrefois fermé aux visiteurs étrangers pendant des décennies, devient aujourd’hui une destination de plus en plus populaire de la région. Rien qu’en 2022, plus de 7 millions de touristes étrangers ont été accueillis dans cette nation aux multiples facettes. Le littoral albanais, qui longe les mers Adriatique et Ionienne, est réputé pour être une destination économique. La Riviera albanaise, avec ses villes charmantes, ajoute à l’attrait et à la beauté de cet endroit remarquable. Bien que l’Albanie ait récemment attiré l’attention, elle reste un pays relativement inconnu pour beaucoup. Pour s’aventurer dans une nouvelle destination, les visiteurs ont tout intérêt à se renseigner sur les détails du pays, notamment sur des considérations pratiques telles que la sécurité.

Les zones à éviter en Albanie

Dans certaines parties du pays, les voyageurs doivent rester très prudents. Par exemple, la frontière nord avec le Kosovo est connue pour sa porosité, attirant des syndicats du crime organisé engagés dans des activités illicites. En outre, il existe un risque potentiel de rencontrer des mines terrestres dans la région. Les déplacements en solitaire dans la région frontalière ou en dehors des zones bien peuplées sont déconseillés. La ville de Lazarat, située dans le sud du pays, était autrefois célèbre pour ses opérations criminelles et son trafic de drogue, mais elle a connu une baisse significative de ces activités au cours des dernières années. La plupart des villes albanaises sont généralement sûres, mais une plus grande prudence est recommandée dans certains quartiers. À Tirana, les zones de Paskuqan, Rruga Ura et Babrru méritent d’être évitées.

La criminalité en Albanie

La criminalité est une préoccupation importante pour les touristes en Albanie et, malheureusement, le pays est reconnu comme un centre névralgique pour les activités criminelles. Cette perception est renforcée par les rapports sur les vastes opérations de la mafia et sa représentation dans la culture pop. La criminalité présente des défis indéniables pour l’Albanie. Récemment, le taux de criminalité est passé à pas loin de 15 crimes pour 10 000 habitants. La plupart des grands centres urbains tels que Durres, Tirana, Tropoja et Vlora connaissent les taux de criminalité les plus élevés. Les statistiques officielles du gouvernement albanais indiquent une augmentation progressive de l’activité criminelle.

Les infractions au code de la route représentent 15 % du nombre total d’incidents criminels, tandis que les vols constituent 12 % et les crimes liés à la drogue 6 %. Malgré la perception commune de l’Albanie comme une nation rongée par la criminalité, les crimes violents ne représentent en fait qu’une petite fraction du taux de criminalité global. Contrairement aux autres régions du monde, les infractions contre les biens, y compris les excès de vitesse et les petits vols, sont très répandues en Albanie. Néanmoins, le pays affiche un taux d’homicide relativement faible. Selon les données officielles, le taux d’homicide n’est que de 0,0002 %. Fait remarquable, ce chiffre est même inférieur au taux d’homicide observé dans de nombreux pays européens.

Dans toute l’Europe et en Albanie, la mafia albanaise est très présente. L’influence de la mafia albanaise est la plus forte dans les domaines de la traite des êtres humains et du trafic de cocaïne et d’héroïne. La plupart du temps, ces opérations sont liées à des fonctionnaires et à d’autres personnes corrompues. Malgré sa réputation de violence, la mafia ne s’attaque généralement pas aux civils étrangers. Cependant, les visiteurs du pays doivent être attentifs, notamment en raison d’un taux de criminalité élevé dû à des problèmes de société tels que la pauvreté et la corruption. Les touristes doivent rester vigilants et conscients de leur environnement, mais ils ne doivent pas être trop effrayés par la présence de la mafia.

Le crime organisé

En raison de la perception largement répandue de la mafia albanaise, le crime organisé reste une préoccupation majeure pour de nombreuses personnes qui visitent l’Albanie. Cette appréhension se reflète également dans divers conseils aux voyageurs. Par exemple, il existe des cas de « violence ciblée » attribués au crime organisé dans l’ensemble du pays. Les touristes peuvent être victimes de ces crimes violents, mais en réalité, ils ne le sont pas davantage que dans tout autre pays européen. Les incidents survenus en Albanie sont des fusillades et des cas isolés d’attentats à la voiture piégée. Toutefois, ces actes de violence sont généralement dirigés contre des cibles spécifiques.

Les groupes mafieux mènent les crime organisés principalement pour éliminer des chefs rivaux ou affirmer leur domination sur des territoires, et ils ne s’intéressent généralement pas aux civils. Néanmoins, il existe toujours un risque de présence au mauvais endroit au mauvais moment. En conséquence, la vigilance et l’attention à l’égard de l’environnement sont primordiales. Cependant, la probabilité de rencontre avec la mafia albanaise en tant que touriste est extrêmement faible. En effet, elle n’a aucune raison d’entrer en contact avec les visiteurs. Les appréhensions liées au crime organisé ne doivent donc pas perturber le déroulement de votre voyage en Albanie.

Les petits vols

En Albanie, les petits vols sont les délits les plus courants rencontrés par les touristes. Le vol à la tire est particulièrement répandu dans tout le pays, profitant de l’augmentation des foules et du tourisme. Les lieux touristiques comme les halls d’hôtel, les marchés, les aéroports et les plages sont des cibles privilégiées. Dans les transports en commun, en particulier les bus et les taxis collectifs, les voleurs à la tire doivent faire preuve d’une grande prudence. Les objets de valeur doivent être conservés en lieu sûr, par exemple dans une ceinture porte-billets, un sac croisé à fermeture éclair ou la poche avant d’un pantalon de touriste.

Après la tombée de la nuit, les touristes doivent rester vigilants et éviter de s’aventurer dans des endroits inconnus. Dans ce cas, les mesures appropriées doivent être prises pour minimiser l’impact d’un vol potentiel. Le passeport n’est pas indispensable, mais une photocopie doit être conservée à des fins d’identification. En outre, une petite somme d’argent liquide et une carte de crédit supplémentaire doivent être déposées dans un endroit séparé afin de garantir un moyen de retour en cas de circonstances imprévues.

Les cambriolages de véhicules sont une forme courante de larcins dans le pays. La location d’une voiture peut être le meilleur choix pour explorer les régions reculées, en raison de la faible disponibilité des transports en commun. Cependant, les voitures de location deviennent souvent des cibles pour les voleurs. Lors du stationnement, les portières doivent toujours être verrouillées et les vitres remontées. Le choix de l’emplacement du parking doit être sélectif. Dans la voiture, les objets de valeur ne doivent jamais être laissés sans surveillance.

En Albanie, les escroqueries sont fréquentes, en particulier dans les bars et les boîtes de nuit, qui peuvent attirer les touristes pour les faire payer trop cher. Malheureusement, certaines escroqueries sont associées à des crimes plus graves, notamment la prostitution. En outre, les chauffeurs de taxi peuvent se livrer à des pratiques frauduleuses. Souvent, ils se cachent aux abords des lieux touristiques populaires ou des gares routières pour surfacturer les touristes. Les taxis agréés doivent être appelés directement par téléphone et ne doivent pas être hélés dans la rue.

La situation sécuritaire en Albanie

L’Albanie est généralement une destination sûre, mais une certaine prudence doit être adoptée, notamment à l’égard de la criminalité et des petits vols. Les incidents violents sont toutefois peu fréquents. De nombreux pays appellent leurs ressortissants à la prudence lors d’un voyage en Albanie, dans un contexte de forte criminalité. Par conséquent, l’Albanie est classée au niveau 2 des conseils aux voyageurs, qui reconnaît également le risque d’activités criminelles. Les délits les plus courants signalés en Albanie sont les agressions, les vols à la tire, les escroqueries, les vols de sacs, les vols de véhicules et le crime organisé.

Bien que le sentiment d’une destination marquée par la criminalité puisse être tentant, les réalités sont beaucoup plus nuancées. En effet, tous les gouvernements ne partagent pas le même point de vue sur la précaution nécessaire aux visiteurs étrangers en Albanie. Dans certains pays, les gouvernements accordent une autorisation de visite à leurs citoyens, en soulignant que des précautions élémentaires sont suffisantes. À cet égard, les touristes restent rarement victimes de crimes violents dans le pays. En revanche, la culture populaire et les stéréotypes déterminent souvent la perception des visiteurs sur l’Albanie.

La mafia albanaise est largement connue, notamment à travers le film Taken. Bien que l’Albanie soit confrontée à des problèmes de criminalité organisée, les groupes mafieux sont rarement attirés par les touristes ordinaires. Contrairement à l’image donnée par le film, leurs activités tournent principalement autour de crimes locaux tels que le blanchiment d’argent et le trafic de drogue, plutôt que l’enlèvement d’étrangers. En Albanie, les troubles civils ne sont pas monnaie courante, mais ne peuvent être totalement exclus. Au milieu de l’année 2022, la capitale Tirana a été le théâtre de manifestations massives contre la corruption du gouvernement.

En cas de manifestation, les visiteurs doivent absolument rester à l’écart des foules, qui peuvent parfois se transformer en actes de violence. Les infrastructures albanaises peuvent être complètement différentes des infrastructures habituelles. Le pays est moins riche que d’autres nations européennes, et certains services essentiels comme les soins de santé, les forces de l’ordre et les transports publics peuvent être de moins bonne qualité, voire inexistants dans les régions reculées. La souscription d’une assurance voyage complète et la préparation minutieuse du voyage sont vivement conseillées.

Quelques conseils de sécurité supplémentaires en Albanie

Lors de l’organisation d’un voyage en Albanie, plusieurs éléments doivent être considérés pour une expérience sûre et agréable. Officiellement, le pays est exempt de mines terrestres, mais les zones non marquées près de la frontière avec le Kosovo doivent être surveillées et les chemins balisés doivent être empruntés. De plus, l’achat de drogues illégales est strictement interdit et peut entraîner des sanctions sévères. Située dans une zone sismique active, l’Albanie peut connaître de graves tremblements de terre et des inondations pendant les mois d’hiver. En conséquence, avant de participer à toute activité de plein air, les voyageurs doivent impérativement se renseigner sur les catastrophes naturelles. Lors de l’utilisation des distributeurs automatiques de billets, les visiteurs doivent faire preuve de prudence en raison de la fréquence des fraudes aux distributeurs automatiques. Les distributeurs automatiques de billets sont souvent utilisés dans des endroits réputés et les codes confidentiels doivent toujours être protégés des regards indiscrets.

Conclusion

Compte tenu du faible taux global de criminalité (environ 15 pour 10 000) et de la fréquence des infractions au code de la route, les autorités albanaises peuvent déclarer que l’Albanie est une destination sûre pour les voyageurs. Toutefois, les voyageurs doivent faire preuve de prudence et éviter de voyager seuls, surtout pendant la nuit. Le vol à la tire dans les zones touristiques est un phénomène courant dans de nombreuses destinations. Le quartier le plus dangereux d’Albanie est Lazarat, un quartier à éviter absolument. Dans l’ensemble, quelques simples précautions peuvent assurer un voyage sûr et enrichissant en Albanie.

Autres pays d’Europe

Voyage en Bosnie et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage à Prague et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage en Roumanie et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage en Slovénie et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage en Biélorussie et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage au Portugal et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage en Arménie et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage en Irlande et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage en Écosse et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage en Turquie et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage en Russie et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage en Sardaigne et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage