Voyage au Monténégro et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Le Monténégro, malgré sa taille relativement réduite (moins de 15 000 kilomètres carrés) et une population modeste (moins de 600 000 habitants), témoigne de la diversité des paysages naturels qui existent dans les limites d’une petite nation. Situé dans les Balkans, ce pays renferme toute une série de merveilles géologiques : des chaînes de montagnes escarpées, de vastes canyons, une partie importante du plus grand lac des Balkans et un littoral impressionnant le long de la mer Adriatique. Le pays est doté d’un éventail stupéfiant de paysages naturels, depuis ses plus hauts sommets jusqu’aux côtes, ce qui le place au rang des destinations les plus pittoresques de la région. Toutefois, lors d’un séjour dans le pays, de nombreuses précautions doivent être prévues pour faire face aux risques liés à la sécurité du voyage.

Les zones à éviter au Monténégro

Au Monténégro, les destinations populaires telles que Kotor, Tivat et Herceg Novi se distinguent par une augmentation minime des incidents criminels mineurs pendant les mois de forte affluence touristique. Cependant, une fois cette période passée, ces endroits retrouvent une atmosphère calme et un rythme de vie détendu. Souvent privilégiées par les touristes, ces zones côtières se caractérisent par un attrait significatif. Au-delà des destinations populaires, l’intérieur des terres offre la promesse d’une vie agréable. Podgorica, la capitale monténégrine, est particulièrement réputée pour son haut niveau de sécurité. En outre, les petites villes situées dans des paysages naturels se démarquent non seulement par leur cadre de vie, mais aussi par la paix et la sécurité associées. Les discussions sur la sécurité de Podgorica suscitent souvent des réponses positives : la ville est généralement perçue comme sûre. L’attrait des petites villes pour la convergence est en partie dû au faible taux de criminalité généralement associé aux communautés moins peuplées.

La criminalité au Monténégro

Malgré l’histoire du Monténégro, marquée par des troubles liés au crime organisé, notamment au trafic de drogue, le gouvernement actuel poursuit activement ces criminels, et un grand nombre d’entre eux ont été appréhendés ou contraints de fuir. Par ailleurs, les actes de terrorisme au Monténégro n’ont pas été recensés dans un passé récent. La période tumultueuse des années 1990, marquée par une augmentation de la criminalité à la suite de l’effondrement de la Yougoslavie et de l’instabilité économique qui s’en est suivie, s’est estompée depuis. Le Monténégro d’aujourd’hui jouit d’un niveau de sécurité comparable à celui de ses homologues européens. Toutefois, la petite délinquance doit rester un sujet de préoccupation pour les touristes, en particulier pendant les mois d’été, les sites touristiques les plus fréquentés du pays étant la cible de pickpockets.

La protection des effets personnels, en particulier dans les zones encombrées, et l’emport d’un minimum d’argent liquide dans les lieux fréquentés, comme la plage, sont des règles de bon sens. Le sens de la camaraderie et de la communauté au Monténégro, en particulier dans les petites villes et les villages, favorise un environnement accueillant et sûr, puisque les habitants ont tendance à veiller les uns sur les autres comme des membres d’une famille élargie. Pendant les saisons creuses, comme les mois d’hiver, les cas de petits vols sont encore moins fréquents, rassurant encore un peu plus les touristes qui voyagent pendant cette période. Dans l’ensemble, l’approche du Monténégro en matière de sécurité et la confiance mutuelle évidente entre ses habitants contribuent à créer une atmosphère sûre et accueillante pour tous les visiteurs.

Les escroqueries

Au Monténégro, les voyageurs peuvent rencontrer des individus peu scrupuleux sous les traits de chauffeurs de taxi ou, dans certains cas, de véritables chauffeurs de taxi qui se livrent à des pratiques contraires à l’éthique. En conséquence, le recours à des services de taxis officiellement reconnus est essentiel. L’identification de ces services dans les aéroports peut être vérifiée grâce à leurs plaques d’immatriculation, qui doivent coïncider avec le code de la ville de l’aéroport. Les voyageurs qui débarquent d’un bateau de croisière doivent rester vigilants face au risque de tomber dans les filets d’opérateurs de taxi malhonnêtes. Ce type d’opérateurs peut profiter de la méconnaissance de la région par le voyageur pour facturer des tarifs excessivement élevés. En règle générale, les tarifs des taxis se situent dans une fourchette raisonnable de 10 à 20 euros. En revanche, des tarifs aussi élevés que 100 euros pour un trajet de courte distance sont le signe d’une exploitation et d’une escroquerie.

Le risque lié à la circulation

Pendant les mois les plus chauds, les destinations côtières étant les plus attrayantes, le trafic le long de l’autoroute Adriatique s’intensifie considérablement. Pour les touristes, un certain degré d’impatience peut apparaître après une longue période de ralentissement du trafic. Dans ces situations, une tendance à des pratiques de conduite dangereuses apparaît souvent, notamment un suivi trop rapproché, des raccourcis risqués et le dépassement d’autres véhicules au mépris des protocoles de sécurité. La vigilance est particulièrement de mise avec certains exploitants de taxis ou sociétés de tourisme. En effet, certains des véhicules en circulation ne sont pas équipés de ceintures de sécurité adéquates. En outre, les conducteurs peuvent adopter une attitude nonchalante à l’égard du code de la route, et peuvent même rejeter les questions de sécurité comme étant inutiles, en suggérant une absence de précautions dans la culture locale traditionnelle de la conduite.

En raison de la topographie du pays, les routes du Monténégro sont souvent étroites et sinueuses, et traversent parfois des terrains escarpés. Les routes sont sujettes à la détérioration et une circulation dense peut aggraver des conditions déjà difficiles. Naturellement, les automobilistes n’anticipent pas la réaction des conditions météorologiques, en particulier les précipitations, qui peuvent avoir un impact négatif sur l’adhérence des routes. En outre, les conducteurs de véhicules performants peuvent avoir tendance à rouler à des vitesses excessives sans respecter les protocoles de circulation en vigueur au Monténégro. Les infractions telles que la conduite avec un taux d’alcoolémie supérieur à 0,2 % ou le dépassement de la limite de vitesse de 70 km/h dans les zones peuplées peuvent entraîner des sanctions sévères, y compris l’incarcération.

La situation sécuritaire au Monténégro

Le Monténégro présente un bilan remarquable en matière de sécurité, une destination sûre pour tous les voyageurs. Le pays se caractérise par l’absence de régions considérées comme dangereuses ou interdites d’accès, et malgré l’existence de manifestations publiques, la plupart du temps, elles restent pacifiques et affectent peu les touristes. La transition en douceur du pouvoir observée lors des dernières élections présidentielles reflète la stabilité générale du pays. Le maintien de l’ordre au Monténégro se distingue par une forte présence policière, compétente pour répondre aux menaces potentielles. Les agents sont fréquemment vus en train d’effectuer des contrôles de routine, ce qui souligne l’importance accordée au maintien de l’ordre et de la sécurité publics.

Le début du mois de juillet est une période critique au Monténégro, annonçant le début de la saison annuelle des incendies de forêt. La chaleur estivale s’intensifie et les mois précédents ont été caractérisés par une absence notable de précipitations, ce qui a entraîné un assèchement du paysage naturel. Dans de telles circonstances, les arbres et les broussailles, privés d’humidité, deviennent très susceptibles de s’enflammer, la moindre étincelle ayant la capacité de déclencher un incendie généralisé sur de vastes terrains montagneux. L’endiguement de ces incendies pose des problèmes considérables, principalement en raison de leur propension à toucher des zones périphériques et difficiles d’accès. La répartition géographique des incendies explique les efforts de suppression prolongés qui, dans de nombreux cas, s’étendent sur plusieurs semaines.

Les régions côtières, ainsi que le corridor reliant la ville de Podgorica à la frontière avec la Bosnie, sont généralement les plus vulnérables aux incendies. Les touristes, peu habitués à la prolifération rapide des feux de forêt, peuvent être pris au dépourvu par la rapidité des événements. Pour limiter les risques, une consultation fréquente des médias locaux permet de disposer d’informations actualisées et d’alertes sur les feux de forêt. Au-delà des dangers immédiats liés aux flammes elles-mêmes, les incendies de forêt entraînent un risque accru de pollution atmosphérique. La combustion de matériaux naturels entraîne une dégradation significative de la qualité de l’air, une situation particulièrement aiguë à proximité des incendies. Cependant, l’impact sur la qualité de l’air ne se limite pas aux zones situées à proximité des incendies ; la fumée et les particules peuvent être transportées par les vents sur des zones beaucoup plus étendues.

Malgré sa fréquence limitée, le risque d’un tremblement de terre important ne doit pas être négligé lors d’un voyage au Monténégro. Pour répondre à cette menace, les réglementations contemporaines en matière de construction ont été révisées pour intégrer des considérations relatives à la résistance aux tremblements de terre. La susceptibilité aux dommages causés par les tremblements de terre est considérablement plus élevée dans les habitations privées. Le non-respect des normes rigoureuses de résistance aux tremblements de terre dans la construction accroît la vulnérabilité de ces structures, constituant ainsi un risque accru pour leurs occupants. Par conséquent, lors du choix d’un hébergement, la priorité est accordée aux bâtiments qui non seulement relèvent du cadre réglementaire moderne, mais qui ont également été soumis à des processus d’inspection approfondis pour garantir la sécurité en cas de perturbations sismiques.

Quelques conseils de sécurité supplémentaires à suivre lors d’un voyage au Monténégro

Lors de la préparation d’un voyage au Monténégro, plusieurs précautions doivent être prises afin de garantir une expérience sûre et sans tracas. Tout d’abord, les transports publics ne sont pas idéalement développés pour se déplacer dans le pays. La fréquence des services est réduite et le confort n’est pas toujours à la hauteur des attentes. Dans ces conditions, une voiture de location ou un autre moyen de transport privé peuvent s’avérer plus pratiques pour naviguer dans le pays. Pendant les mois les plus touristiques, le Monténégro connaît un risque accru de catastrophes naturelles, en particulier d’incendies de forêt. Par conséquent, un suivi des informations locales et des avertissements ou instructions des services d’urgence s’impose pour éviter les zones sujettes à ce type d’événements.

Dans les hôtels, les restaurants et les magasins, les voyageurs peuvent remarquer que le service offert est parfois insuffisant. Il s’agit d’une importante pénurie de main-d’œuvre dans le secteur de l’hôtellerie et de la restauration, qui se traduit souvent par une main-d’œuvre peu enthousiaste dans son rôle. Malgré cette situation, les attentes et la patience du personnel de service doivent être adaptées à la situation. Pendant la haute saison, en juillet et en août, les zones côtières sont très fréquentées. Pour trouver un environnement plus tranquille, la plage peut être visitée tôt le matin ou plus tard dans l’après-midi, ou bien des endroits moins populaires peuvent être explorés le long de la côte.

La mauvaise gestion des déchets est un problème environnemental regrettable. Les voyageurs peuvent rencontrer des déchets plastiques, des pneus de voiture usagés et d’autres débris dans des zones situées en dehors des installations d’élimination prévues par la réglementation. Dans de nombreuses villes, la présence d’animaux errants, en particulier de chiens et de chats, est remarquable. Malgré son caractère généralement inoffensif, les contacts avec ces animaux doivent être évités pour prévenir tout risque potentiel. Les personnes qui conduisent au Monténégro pendant les mois d’été doivent s’attendre à des routes encombrées. Les infrastructures nécessitent des améliorations pour faire face à l’augmentation du trafic, et les visiteurs doivent se préparer à une culture de la conduite qualifiée d’assertive et de compétitive.

Conclusion

Le Monténégro est un pays qui accorde souvent une grande importance à la sécurité. L’absence de quartiers dangereux ou de régions dangereuses interdites aux visiteurs témoigne de la sécurité générale du pays. Les protestations publiques et les événements de grande envergure ne dégénèrent que rarement en affrontements susceptibles de compromettre le bien-être des touristes. Le climat de paix observée dans le pays a été confirmé par le déroulement des récentes élections présidentielles. Le pays est parvenu à une maturité et à une stabilité politiques, le transfert des responsabilités s’étant déroulé sans incident. Les voyageurs qui prévoient de se rendre au Monténégro peuvent être rassurés par le maintien d’une atmosphère calme et sûre, propice au tourisme et à la vie quotidienne. Du coup, faire appel à une agence de voyage sur place, comme Voyage Monténégro, se justifie surtout pour des raison pratiques plus que sécuritaires comme dans d’autres pays.

Autres pays d’Europe

Voyage en Albanie et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage en Arménie et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage en Biélorussie et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage en Bosnie et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage en Bulgarie et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage à Chypre et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage en Croatie et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage en Écosse et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage en Géorgie et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage en Irlande et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage en Islande et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage en Italie et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage au Portugal et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage à Prague et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage en Roumanie et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage en Russie et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage en Sardaigne et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage en Slovénie et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage en Turquie et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage