Voyage au Myanmar (Birmanie) et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Nouvelle destination pour les amateurs de découvertes, le Myanmar (ou la Birmanie) recèle l’attrait de l’inconnu pour les aventuriers. Niché en Asie du Sud-Est, le Myanmar ne rivalise peut-être pas avec l’afflux touristique de la Thaïlande, mais il réserve néanmoins une multitude de surprises aux voyageurs qui souhaitent plonger dans ses profondeurs. Les paysages urbains et ruraux du pays sont parsemés de temples bouddhistes majestueux. Parmi les monuments spirituels, citons la célèbre pagode Shwedagon, vénérée pour son importance historique et sa grâce architecturale. De même, la pagode Kyaik Htee Yoe, au sommet d’un rocher de granit, constitue un site captivant à la fois pour la curiosité et le respect.

Plus que les merveilles créées par l’homme, la nature birmane fait appel à l’exploration. Cependant, avant d’envisager un voyage au Myanmar, la situation en matière de la sécurité des voyageurs doit être étudiée pour assurer un voyage sans encombre, compte tenu des fluctuations des niveaux de sécurité, souvent en fonction de la région considérée.

Les zones à éviter au Myanmar

L’ensemble du pays ne peut être considéré comme entièrement sûr, certains territoires présentant des risques plus élevés que d’autres. La capitale, sans être à l’abri des risques, est relativement stable ; cependant, en s’aventurant au-delà, les risques d’être confronté à des zones de conflits armés sont importants. Les conflits peuvent concerner la résistance contre les forces gouvernementales ou être enracinés dans des différends entre des factions ethniques distinctes. Les districts frontaliers, en particulier, sont connus pour leur vulnérabilité aux affrontements violents. Dans ces zones, une vigilance renforcée s’impose en raison de la propension aux engagements militaires, en particulier à la périphérie du Myanmar. L’État de Rakhine, qui partage sa frontière avec le Bangladesh, se caractérise par une longue période d’hostilité à l’égard de la communauté rohingya.

Outre la présence de groupes armés et la fréquence des conflits, les régions frontalières sont connues pour être parsemées de mines terrestres non marquée. La fréquence des conflits dans plusieurs États, tels que les États Chin et les régions septentrionales de l’État Shan, est alarmante, même au regard des normes du Myanmar. Les États Shan et Kachin se distinguent par leur niveau élevé de violence, divers groupes armés s’affrontant avec les forces de l’État et entre eux. De plus, les États de Kayin et de Kayah connaissent une forte opposition au régime de l’État, le tumulte s’étendant à l’État adjacent de Mon. Pour toute personne qui envisage de se rendre au Myanmar, un examen approfondi des lieux visités est d’une importance capitale. Il s’agit là de recherches méticuleuses, jusqu’au niveau du village, puisque les conditions de sécurité peuvent varier considérablement, même au sein d’un même État.

La criminalité au Myanmar

La détermination de la prévalence et de la nature de l’activité criminelle au Myanmar présente des défis importants, notamment en raison de l’étendue limitée de l’action gouvernementale dans l’ensemble du pays. En dépit de ses aspirations à un contrôle global, le régime militaire du pays demeure incapable d’asseoir son autorité sur l’ensemble du territoire, rendant ainsi incomplète toute tentative de collecte de données précises sur la criminalité. L’armée, appelée localement Tatmadaw, concentre son énergie sur le maintien de sa mainmise sur le pouvoir plutôt que sur l’enregistrement méticuleux et l’enquête sur les événements criminels. En outre, la réputation d’opacité de la Tatmadaw explique la faible probabilité de diffusion ouverte des données relatives à la criminalité. Compte tenu de l’intérêt direct du régime à promouvoir la perception de l’ordre sous la gouvernance militaire, un taux de criminalité élevé risque d’aller à l’encontre de ce discours.

Les ressortissants étrangers sont généralement moins exposés à la criminalité violente, une conséquence des préoccupations générales liées à la loi martiale. Cependant, divers crimes opportunistes se produisent, tels que les fraudes sur Internet, les vols de particuliers et les escroqueries liées au commerce des pierres précieuses. Le terrorisme constitue la menace la plus grave pour les habitants et les visiteurs, et une recrudescence des activités terroristes a été observée après le coup d’État militaire. En effet, des groupes armés ont orchestré des attaques visant principalement des structures associées au gouvernement ou aux forces de sécurité. Néanmoins, il existe des cas de violences dans des lieux fréquentés par des hôtes internationaux, y compris des établissements d’accueil.

Le terrorisme en Birmanie

Au Myanmar, le spectre du terrorisme constitue un problème de sécurité important pour tous les étrangers présents dans le pays. Les expériences touristiques dans le pays sont assombries par la menace terroriste, qui n’est pas confinée à une zone spécifique et peut se produire dans différents contextes. Parmi les cibles fréquentes de ces attaques se trouvent les infrastructures essentielles pour le gouvernement, mais les incidents dans des lieux très populaires tels que les centres de transport public et les centres commerciaux sont également très fréquents. La portée du terrorisme s’étend des centres urbains – une opposition au régime peut entraîner des tentatives d’attaques contre des installations militaires – aux zones rurales de l’arrière-pays caractérisées par la présence de mouvements séparatistes. En raison de la nature imprévisible du terrorisme, conçu pour semer la peur et l’incertitude, le risque ne peut être totalement évité.

Pour limiter les risques, certains précautions peuvent être prises, telles que l’évitement de voyager pendant les fêtes nationales ou les anniversaires importants liés au gouvernement militaire, qui peuvent entraîner une recrudescence de l’activité et de la violence de la part des différentes factions. Toutefois, le potentiel de nuisance ne peut être totalement écarté. Au-delà du terrorisme, le Myanmar est également le théâtre d’autres formes de violence et de troubles civils. Malgré les interdictions strictes imposées par le régime militaire à l’encontre des manifestations et de tout rassemblement public de grande ampleur, des manifestations de désobéissance civile sont organisées. Pour les forces militaires du Myanmar, toute manifestation doit être proscrite. Dans certaines localités, y compris Yangon, la loi martiale est en vigueur, ajoutant un niveau de risque supplémentaire pour les personnes qui traversent ces zones.

Les petits vols au Myanmar

Le nombre de vols à la tire et de petits larcins reste un problème persistant dans les lieux fréquentés par les touristes, et le Myanmar n’échappe pas à cette tendance. Souvent peu habitués à être ciblés dans les pays étrangers, les voyageurs peuvent se voir dépouillés de leurs effets personnels de manière inattendue. La profonde disparité économique entre les habitants du Myanmar et les visiteurs étrangers est à l’origine de ces actes, créant des conditions propices aux crimes opportunistes. Dans ce contexte, les touristes sont particulièrement vulnérables et peuvent se faire voler des objets non surveillés ou mettre furtivement la main dans la poche d’une personne. Parmi les tactiques les plus courantes, les voleurs ont recours à des distractions dans les rues, comme un spectacle impromptu, pour distraire l’attention d’un touriste pendant le vol par un complice.

Les escroqueries constituent une autre facette de l’activité criminelle orientée vers les visiteurs du Myanmar. Dans la rue, des vendeurs de pierres précieuses ou de bijoux à des prix apparemment avantageux offrent aux touristes la possibilité de revendre ces articles dans leur pays d’origine pour réaliser des bénéfices. Toutefois, ces marchandises s’avèrent souvent d’une valeur négligeable, et l’acheteur se retrouve avec des répliques ou des articles de mauvaise qualité. Au Myanmar, le monde numérique est également en proie à des manœuvres frauduleuses, favorisées par un environnement réglementaire qui n’est peut-être pas aussi strict que dans d’autres pays. La tromperie sur Internet peut se présenter sous de nombreuses formes, mais comporte généralement des sollicitations pour des voyages au Myanmar, avec l’appât d’un gain monétaire ou d’opportunités de travail attrayantes.

La situation sécuritaire au Myanmar

Actuellement, tous les déplacements vers le Myanmar sont déconseillés en raison de l’instabilité et des problèmes de sécurité qui se sont aggravés à la suite du coup d’État militaire du début de 2021. Les conditions précaires résultantes ont augmenté le risque pour les visiteurs d’être confrontés à des affrontements violents, à des incarcérations illégales et à d’autres risques graves. L’absence d’application effective de la loi contribue au développement de la situation, avec une faible prévention de la criminalité et une faible assistance aux victimes de la criminalité. Les mises en garde contre les voyages au Myanmar sont cohérentes entre plusieurs gouvernements européens, qui soulignent l’ampleur des troubles civils et la capacité limitée des consulats occidentaux à fournir de l’aide à leurs ressortissants au Myanmar. La même position est adoptée par plusieurs autres pays, reflétant ainsi les inquiétudes de la communauté internationale quant à la sécurité à l’intérieur du pays.

L’histoire récente du Myanmar a été jalonnée de luttes et de conflits. Malgré une transition progressive vers la démocratie, l’engagement de l’armée dans la persécution de la minorité Rohingya dans l’État de Rakhine souligne les problèmes de longue date au Myanmar. Le brusque retournement de la démocratisation, dû à la prise de contrôle par l’armée en 2021, a plongé le Myanmar dans un état d’imprévisibilité et de troubles graves. La domination intermittente mais vigoureuse des militaires est marquée par leur réponse oppressive à toute dissidence, souvent dans le cadre de la loi martiale, entraînant des détentions arbitraires, des disparitions et un nombre important de décès. Les mouvements de résistance, y compris les séparatistes ethniques, ont pris de l’ampleur dans certaines régions, et les troubles ont largement touché les citoyens du Myanmar. Néanmoins, les étrangers sont également confrontés à des risques importants, notamment à la menace d’une arrestation arbitraire.

De plus, la capacité des missions diplomatiques étrangères à fournir une assistance consulaire au Myanmar est très limitée, réduisant au minimum les recours des visiteurs en cas de difficultés. Le déclin économique engendré par les bouleversements politiques a entraîné une augmentation des délits opportunistes tels que le vol, tandis que le terrorisme reste une menace constante. Compte tenu de la longue liste de risques potentiels – troubles civils, détentions extrajudiciaires, application de la loi martiale, conflits armés, présence de mines terrestres dans certaines zones rurales, terrorisme et vols – la visite du Myanmar est fortement déconseillée en attendant une amélioration significative et assurée de la sécurité et de la stabilité de la situation.

Quelques conseils de sécurité supplémentaires à suivre lors d’un voyage au Myanmar

Dans le cas présent, les risques mentionnés précédemment n’ont peut être pas influencé la décision de se rendre au Myanmar, mais d’autres considérations peuvent avoir un impact sur les implications éthiques et les aspects pratiques du voyage. Dans les circonstances actuelles, la réflexion sur les voyages doit s’interroger sur l’opportunité morale d’apporter un soutien financier au régime en place, en raison des dépenses effectuées sur place qui peuvent involontairement contribuer à l’assise économique de la junte militaire. Le tourisme d’aventure, caractérisé par une interaction avec les communautés locales, est reconsidéré par de nombreux voyageurs soucieux de la destination finale de leurs fonds. La crainte est justifiée au regard des dépenses effectuées au Myanmar, qui risquent d’être canalisées vers des entités qui n’agissent pas dans l’intérêt de la population en général ou qui ne reflètent pas les valeurs des visiteurs.

Pour les voyageurs au Myanmar, la sensibilité et la prise de conscience culturelles sont primordiales. L’échange avec la population locale sur des questions politiques sensibles peut présenter des risques non seulement pour le visiteur, mais aussi pour les résidents. Par ailleurs, la documentation de la présence militaire ou de l’infrastructure gouvernementale est déconseillée aux visiteurs. La photographie de tels sujets peut être considérée comme de l’espionnage et entraîner de graves conséquences, y compris la détention. La mousson, qui s’étend de mai à octobre, est également un facteur naturel souvent négligé mais qui peut avoir une incidence sur les voyages au Myanmar. Le pays est sujet à des inondations durant cette période, entraînant de graves perturbations dans les projets de voyage et des risques supplémentaires pour la sécurité.

En bref, dans un contexte caractérisé par des troubles civils et un régime militaire rigoureux, le report de tout voyage prévu au Myanmar est une mesure de prudence, même si des agences locales comme Voyage Birmanie pourront vous accompagner si vous voulez malgré tout vous y rendre. Les risques pour les visiteurs de se retrouver dans des situations dangereuses sont importants, et la capacité des ambassades à intervenir ou à apporter une aide dans de tels cas est remarquablement limitée. Malgré la situation actuelle du tourisme, l’avenir du Myanmar semble être marqué par des changements qui peuvent restaurer son attractivité en tant que destination de voyage. En réfléchissant aux options de voyage possibles, il est préférable d’explorer d’autres destinations de la région qui offrent une richesse culturelle et historique similaire, sans les risques associés.

Autres pays d’Asie

Voyage en Afghanistan et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage en Arabie Saoudite et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage en Australie et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage au Bangladesh et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage à Bali et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage au Bhoutan et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage au Cambodge et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage en Chine et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage en Corée du Sud et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage à Dubaï et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage en Inde et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage en Indonésie et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage en Irak et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage en Iran et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage au Japon et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage au Kazakhstan et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage au Kirghizistan et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage au Laos et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage au Liban et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage en Malaisie et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage en Mongolie et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage au Népal et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage à Oman et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage en Ouzbékistan et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage au Pakistan et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage aux Philippines et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage au Qatar et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage à Singapour et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage au Sri Lanka et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage en Syrie et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage à Taïwan et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage en Thaïlande et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage au Vietnam et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage au Yémen et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage