Français : l’autorisation ESTA pour voyager aux États-Unis

Tout voyageur en provenance de l’Hexagone et qui souhaite fouler le territoire américain par voie aérienne ou maritime doit remplir à l’avance un formulaire en ligne pour obtenir une autorisation de voyage électronique « ESTA », même s’il ne fait que transiter par un aéroport américain. Qu’est-ce que l’autorisation ESTA USA? Comment l’obtenir ? Combien de temps dure la procédure ?

La définition de l’autorisation de voyage ESTA

Le formulaire ESTA est un dispositif en ligne qui vous indique à l’avance si vous pouvez voyager aux États-Unis dans le cadre du Programme d’exemption de visa accordé par les USA à certains pays, dont les ressortissants de la France, la Belgique, la Suisse et des pays de l’Union Européenne entre autres. L’ESTA a remplacé l’ancien système qui consistait à remplir le fameux formulaire vert « I-94W », plus connu sous l’appellation de « formulaire d’exemption de visa » en France dans un avion à destination des États-Unis. L’ancien système avait cet inconvénient de ne vous informer d’un éventuel problème qu’à l’arrivée, ce qui obligeait les voyageurs « recalés » à rebrousser chemin après avoir engagé des fonds pour le billet d’avion et la réservation d’hôtel, notamment. Aujourd’hui, les voyageurs doivent remplir une demande ESTA pour savoir à l’avance s’ils remplissent les conditions requises pour voyager ou non, ce qui réduit au minimum la perte possible de billets d’avion, de la réservation, etc.

L’autorisation ESTA est requise pour toute personne entrant aux États-Unis par voie aérienne ou maritime, si elle est ressortissante d’un pays exempté de la demande de visa par le gouvernement américain. Si vous traversez une frontière terrestre, via le Canada ou le Mexique, vous devez remplir un formulaire « I-94W » manuscrit au prix de 14 $ par personne, à moins d’avoir déjà une autorisation ESTA approuvée.

ESTA : ce qu’il faut savoir pour éviter toute mauvaise surprise

Le système accepte les paiements par PayPal, MasterCard, Visa, American Express, etc. Si votre ESTA est rejetée, vous devrez quand même payer pour votre demande d’autorisation. La plupart de ces cartes de crédit contiennent des frais cachés, comme l’ajout d’une « charge » sur le taux de change lorsque vous dépensez, et même l’imposition d’intérêts à partir du moment où vous faites une transaction. Vous pouvez y remédier en utilisant une carte de crédit étrangère qui ne vous pénalisera pas. Juste avant de réserver un vol ou un hébergement, la première chose à faire est de demander votre permis de voyage, au cas où vous seriez refusé (pour ne pas perdre l’argent du vol ou de l’hôtel). Vous n’avez qu’à visiter la page web dédiée à l’ESTA du Département de la sécurité intérieure des États-Unis. Les instructions sont disponibles dans plusieurs langues, mais vos réponses doivent être en anglais. Cela ne devrait prendre que cinq minutes.

On vous demandera vos coordonnées en France (ou dans votre pays de résidence, pour peu qu’il soit concerné par le programme d’exemption de visa), y compris le numéro de votre passeport et la date d’expiration de votre passeport, ainsi que l’adresse où vous comptez séjourner aux États-Unis. Cette dernière information peut être ajoutée ou modifiée ultérieurement, mais des informations approximatives sont souvent suffisantes. Une liste complète de ce que vous devrez fournir et une aide sur la façon avec laquelle vous allez devoir répondre aux questions qui vous seront posées vous sont fournies sur le site web du Département de la sécurité intérieure des États-Unis. Il se peut que l’on vous informe en quelques secondes si votre demande a été acceptée ou rejetée. Sinon, on vous demandera de vérifier l’état de votre demande plus tard, car une décision peut prendre jusqu’à 72 heures. Une autorisation ESTA validée dure deux ans, ou jusqu’à l’expiration de votre passeport biométrique, selon la première éventualité. Une fois que votre autorisation ESTA expire, vous devrez en demander une nouvelle pour séjourner aux USA.

Attention : ESTA n’est pas synonyme d’entrée garantie aux USA

Contrairement à ce que peuvent laisser entendre certains sites ou forums de discussion, le succès d’une demande d’ESTA ne signifie en aucun cas que vous êtes automatiquement autorisé à entrer aux États-Unis. La réponse favorable à votre demande de visa ESTA signifie simplement que vous êtes « admissible », c’est-à-dire que vous ne présentez, pour l’heure, aucun motif qui pourrait vous interdire un séjour aux États-Unis. Seulement voilà : seul un agent des douanes et de la protection des frontières des États-Unis au point d’entrée peut décider si vous êtes effectivement autorisé à entrer ou non. L’agent va en effet vérifier que vous répondez aux critères d’exemption de visa, mais pas seulement. Il va également vous poser des questions et prendre une décision sur place. Rassurez-vous : bien que cela semble effrayant, il y a très peu de cas de refus d’entrée avec une demande ESTA valide… Les cas les plus fréquents sont ceux où le voyageur ne déclare pas son casier judiciaire.

Des frais de 14 $ sont exigés pour les demandes ESTA, soit 42 $ pour une famille de trois personnes. Même un enfant en bas âge doit disposer d’une autorisation ESTA, ou en cas de transit uniquement. Quatre dollars couvrent l’administration de l’ESTA et, assez bizarrement, 10 dollars vont à un fonds pour promouvoir le tourisme américain… ce qui est ironique, car la meilleure façon de promouvoir le tourisme américain serait peut-être de ne pas faire payer des frais aux touristes qui veulent visiter le pays. Il ne s’agit pas de frais de visa d’entrée, mais de frais pour obtenir la permission de tenter d’entrer au pays.