Voyage en Bolivie et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Composé d’une multitude d’environnements contrastés, la Bolivie se distingue comme une destination intéressante pour les voyageurs en quête d’aventure et les amateurs de nature. Les visiteurs peuvent explorer l’étendue surréaliste du Salar d’Uyuni, la plus grande plaine salée du monde, qui offre un paysage d’un autre monde, souvent comparé à la surface de la lune. Les vastes étendues de la forêt amazonienne du pays constituent également un havre pour la biodiversité et l’écotourisme. Lors de la préparation d’un voyage en Bolivie, la sécurité des voyageurs est une considération légitime. Comme pour la plupart des destinations touristiques du continent sud-américain, un certain niveau de précaution s’impose pour être informé des conditions locales et respecter les consignes de sécurité.

Les zones à éviter en Bolivie

En Bolivie, les voyageurs doivent rester vigilants, en particulier dans certaines régions qui posent des problèmes de sécurité accrus. En raison de l’augmentation de l’activité criminelle, certaines régions, telles que le Chapare et les Yungas, méritent toutefois une attention toute particulière. La culture extensive de la coca dans ces régions contribue à l’augmentation du taux de criminalité local. Les personnes qui prévoient d’explorer l’emblématique Chemin de l’Inca ou de se rendre dans la ville de Rurrenabaque devraient organiser leur voyage avec un grand groupe et faire appel aux services d’un guide fiable. La fréquence accrue des vols à main armée sur les sentiers de randonnée justifie le renforcement des mesures de sécurité.

Les zones frontalières, en particulier les frontières du Chili et du Pérou, sont reconnues comme des lieux critiques pour les actes criminels tels que les enlèvements express. Les centres urbains de Bolivie ne sont pas à l’abri des problèmes de sécurité. À Cochabamba, les voyageurs sont invités à éviter les environs de la colline Coronilla et de la gare routière. À La Paz, les zones entourant Sopocachi et Cementerio General sont considérées comme à risque à cause de leur association avec des incidents criminels. Sans être considéré comme manifestement dangereux, les quartiers centraux de La Paz sont néanmoins le théâtre d’un nombre considérable de petits vols et d’autres délits similaires.

La criminalité en Bolivie

Les préoccupations en matière de sécurité liées à la criminalité sont un élément important pour les personnes qui se rendent en Bolivie. Les conseils de voyage émis placent la Bolivie à un niveau de prudence accru en raison de son taux de criminalité. L’un des principaux facteurs contribuant à l’activité criminelle en Bolivie est la prévalence des activités liées aux drogues illicites et des réseaux criminels établis. La grande disponibilité des stupéfiants favorise un environnement propice aux activités des syndicats du crime organisé. Il s’agit de groupes responsables d’une série d’activités illicites, notamment la traite des êtres humains, la prostitution, le travail forcé et le trafic d’armes et de stupéfiants.

Malgré la présence de crimes violents, par rapport à d’autres pays d’Amérique du Sud, la situation de la Bolivie semble moins grave. Selon l’indice mondial de la criminalité organisée, la Bolivie se situe dans le bas de l’échelle en Amérique du Sud, avec des taux de criminalité organisée relativement plus faibles. La population locale est généralement plus touchée par les actes criminels graves que les touristes. En termes de violence, la Bolivie connaît un taux de criminalité modéré. Par rapport à de nombreuses villes d’Amérique du Sud, la fréquence des vols en Bolivie est plus faible. Cependant, la plupart des vols en Bolivie portent sur de petits larcins plutôt que sur des confrontations violentes, malgré une inquiétude croissante quant à la fréquence des vols à main armée.

La violence fondée sur le sexe, y compris les agressions sexuelles, représente un problème important en Bolivie. En général, les femmes locales sont les plus touchées par ces crimes, mais les femmes étrangères peuvent également être confrontées à cette situation. Le harcèlement le plus fréquent rencontré par les voyageuses en Bolivie est constitué d’attentions verbales non désirées. Néanmoins, certains cas d’agressions plus graves sont également signalés. Pour limiter les risques lies aux agressions sexuelles, les visiteurs, en particulier les femmes, doivent faire attention aux boissons et à la nourriture lors de leurs sorties dans les lieux publics, et doivent se méfier des nouvelles personnes en apparence trop amicales.

Les vols à main armée

Par rapport à certains pays voisins, la Bolivie connaît une fréquence plus faible de crimes violents. Cependant, les touristes en Bolivie sont parfois victimes de vols à main armée, une forme de criminalité violente qui a connu une hausse de fréquence. Selon les avis des gouvernements de plusieurs pays, les taxis sont une zone à haut risque pour ce type de délits. En effet, les agresseurs se font souvent passer pour des chauffeurs de taxi et utilisent ces véhicules sans licence pour piéger les touristes. Une fois à bord, les passagers peuvent se trouver sous la menace d’une arme et être victimes d’un vol ou sont parfois transportés dans des endroits isolés occupés par des complices qui attendent de commettre le crime.

Les enlèvements « express » sont une tactique alarmante utilisée par les agresseurs. Dans ce scénario, la victime est contrainte, sous la menace d’une arme, de retirer des fonds de son compte bancaire à un distributeur automatique de billets. Souvent, ces enlèvements sont orchestrés en utilisant des taxis non autorisés comme point de contact initial. Pour réduire ce risque, les voyageurs doivent utiliser uniquement des taxis radio officiellement agréés ou des taxis obtenus par l’intermédiaire d’applications de covoiturage réputées. Pour se prémunir contre les dangers des services de taxi non autorisés et limiter la vulnérabilité aux enlèvements express, les voyageurs doivent choisir des guichets automatiques situés en toute sécurité dans les établissements bancaires.

Le vol à la tire

En Bolivie, les touristes sont souvent confrontés à des atteintes aux biens, les petits vols étant les plus fréquents. Ce type de délit se manifeste sous diverses formes et présente des risques importants pour les visiteurs. Les vols à la tire sont particulièrement fréquents dans les lieux très fréquentés, tels que les gares routières et les bus interurbains. Dans ces conditions, les visiteurs doivent garder leurs effets personnels en lieu sûr et rester vigilants dans les lieux très fréquentés Les objets de valeur, y compris les devises, les documents de voyage et les billets, doivent être conservés dans des endroits plus sûrs, par exemple dans une poche avant ou dans le compartiment intérieur d’une veste munie d’une fermeture à glissière.

Les vols de sacs à l’arraché sont plus fréquents que les vols à la tire et représentent un risque important, notamment dans les grands centres urbains et les zones à forte fréquentation touristique. Pour minimiser les risques, un sac solidement attaché au corps, tel qu’un sac croisé ou une ceinture porte-monnaie dissimulée, est recommandé plutôt que d’opter pour des types de sacs plus vulnérables, tels que les sacs fourre-tout. En outre, les touristes doivent être conscients des escroqueries très répandues en Bolivie. Par exemple, les escrocs contraignent les touristes à payer des pots-de-vin ou doivent les suivre sous prétexte de se rendre à un poste de police. Pour éviter d’être victime de telles tromperies, les voyageurs doivent connaître les procédures de la police locale et demander une pièce d’identité aux personnes qui prétendent être des représentants des forces de l’ordre.

La situation sécuritaire en Bolivie

La Bolivie est généralement considérée comme une destination sûre pour les voyageurs, et d’innombrables voyageurs se réjouissent chaque année de cette destination. Toutefois, une vigilance de tous les instants s’impose pour suivre l’évolution de la situation locale. Malgré une diminution des tensions à la suite des bouleversements politiques de ces dernières années, le pays connaît occasionnellement des troubles civils. Pour cette raison, les risques de manifestations et de grèves qui bloquent les routes sont fréquents. Bien que les actions de protestation restent généralement pacifiques, certains incidents ont dégénéré en violence. Pour les personnes présentes lors des manifestations annoncées, un départ temporaire de la zone est conseillé, en particulier en cas de projet de voyage.

La prudence actuelle conseillée par certains gouvernements étrangers trouve son origine dans l’atmosphère politiquement chargée des années 2019 et 2020. Les élections contestées de 2019, au terme du processus de remise en cause de la victoire du président de longue date Evo Morales, ont entraîné d’importants changements gouvernementaux. L’administration intérimaire s’est donné pour mandat d’organiser de nouvelles élections, qui ont été reportées à plusieurs reprises, déclenchant des manifestations et une répression généralisées. En 2020, le MAS, la faction politique d’Evo Morales, a revendiqué la victoire aux élections et le cycle électoral s’est achevé.

Les séquelles du conflit restent évidentes, la société bolivienne étant confrontée à des récits divergents de ces événements, provoquant des protestations périodiques. Lors des conversations avec les habitants, une certaine précaution doit être prise dans les discussions politiques. Les sensibilités autour du sujet peuvent varier et un dialogue est souvent préférable en cas de besoin. Outre le spectre de la discorde politique, les visiteurs de la Bolivie doivent également être conscients de l’activité criminelle. En effet, certains vols, tels que les vols de sacs et les vols à la tire, ainsi que les escroqueries, les agressions sexuelles et les vols à main armée, ont été signalés, en particulier dans les zones à forte affluence de touristes. Néanmoins, la fréquence des crimes violents est relativement faible, ce qui rassure quant à la sécurité des personnes.

Quant aux risques environnementaux, le paysage de haute altitude de la Bolivie représente un défi pour de nombreux visiteurs sous la forme du mal de l’altitude. Les personnes qui débarquent pour la première fois doivent se préparer à l’altitude avant de s’engager dans un programme d’activités vigoureuses.. Malgré la fraîcheur du climat, une bonne hydratation et une bonne protection contre les rayons du soleil sont essentielles pour assurer une aventure agréable. En tenant compte de la dynamique des rassemblements, des manifestations civiles et des conditions naturelles, les visiteurs peuvent s’attendre à vivre une expérience satisfaisante et mémorable à la découverte de la Bolivie, pays diversifié et riche sur le plan culturel.

Quelques conseils de sécurité supplémentaires à suivre lors d’un voyage en Bolivie

Lors de la préparation d’un voyage en Bolivie, un certain nombre de mesures de sécurité supplémentaires doivent être respectées pour garantir une expérience sans danger. Vous pouvez vous rendre sur le site Voyage Bolivie et prendre contact avec une agence locale pour plus d’informations à ce sujet avant de partir.

La consommation et la possession de drogues sont strictement interdites, avec des conséquences sévères pour toute personne en infraction. Les autorités boliviennes recommandent vivement aux touristes de s’abstenir de toute activité liée à la drogue et de s’intéresser plutôt à la richesse de l’offre culturelle de la Bolivie. En outre, les visites de prisons, qui peuvent piquer la curiosité de certains visiteurs, sont considérées comme illégales et intrinsèquement périlleuses. La participation aux visites peut exposer les voyageurs à des risques importants en raison des conditions notoirement dangereuses des prisons boliviennes.

Par ailleurs, les coutumes et les réglementations locales doivent être respectés, en particulier au niveau des barrages routiers. La suppression ou l’altération de ces barrages est mal vue par les populations locales et peut entraîner des hostilités involontaires. Pour les situations nécessitant une assistance ou en cas d’adversité, la Bolivie a mis en place une ligne téléphonique dédiée à une unité de police touristique, spécialement formée pour répondre aux préoccupations des visiteurs internationaux. Le numéro de cette ligne doit impérativement être enregistré dans les appareils mobiles des voyageurs, en cas d’urgence pendant leur séjour en Bolivie. Il s’agit d’une mesure proactive qui permet de préserver son bien-être tout en explorant le paysage varié et dynamique proposé par la Bolivie.

Conclusion

La sécurité est un aspect primordial des voyageurs qui envisagent de se rendre en Bolivie. Lors d’un voyage dans le pays, une bonne information et une bonne connaissance de l’environnement sont recommandées. La fréquence des manifestations politiques est un facteur de risque majeur pour les touristes potentiels. Ces événements peuvent se produire sporadiquement et entraîner des perturbations dans les transports et les services locaux. Les visiteurs étrangers peuvent parfois être la cible de voleurs. Toutefois, ce risque existe dans de nombreux pays et peut souvent être atténué par l’adoption d’un ensemble de précautions. La discrétion en matière d’effets personnels, l’absence d’exposition publique d’objets de valeur et la vigilance dans les lieux très fréquentés, les hauts lieux touristiques et les transports publics constituent autant de conseils à l’attention des visiteurs.

Autres pays d’Amérique

Voyage en Argentine et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage au Belize et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage au Brésil et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage au Chili et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage en Colombie et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage à Cuba et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage en Équateur et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage aux États-Unis et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage au Mexique et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage au Nicaragua et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage au Panama et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage en Patagonie et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage au Pérou et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage au Salvador et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage en Uruguay et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage au Venezuela et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage