Voyage au Gabon et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Niché sur le continent africain, le Gabon présente un attrait unique pour les personnes à la recherche d’un lien authentique avec la nature. Le pays a réalisé de grands progrès en matière de conservation, consacrant 12 % de son territoire à la création de parcs naturels, hauts lieux de la biodiversité qui témoignent de la magnificence d’une faune et d’une flore pures. Parmi les nombreux havres de paix, le parc national de la Lopé fait figure de sanctuaire, protégeant de vastes étendues de forêt tropicale. A proximité de ce parc, le parc national de Mayumba est propice à l’observation des populations de baleines migratrices et d’une multitude d’espèces marines dans leur habitat naturel. Pour les aventuriers, le Gabon se présente comme un lieu d’exception, avec de nombreux parcs naturels et de vastes étendues de nature vierge encore largement inexplorées. Néanmoins, les considérations de sécurité sont primordiales, même pour les explorateurs les plus intrépides. Pour s’assurer de la pertinence des préparatifs de voyage, les visiteurs potentiels devraient procéder à une évaluation approfondie de la sécurité au Gabon.

Les zones à éviter au Gabon

Au Gabon, le taux de criminalité est plus élevé dans certaines zones urbaines, notamment dans la capitale, Libreville, et dans la ville portuaire de Port-Gentil. Les visiteurs qui se rendent à Libreville sont invités à rester vigilants, en particulier dans les quartiers d’Akébé et de Kinguélé. Ces zones, ainsi que d’autres désignées par le préfixe « PK », sont généralement plus éloignées des zones centrales fréquentées par les touristes et sont reconnues pour leurs profils économiques plus modestes. Rarement, les touristes s’aventurent involontairement dans les quartiers susmentionnés. Cependant, pour limiter les risques potentiels en matière de sécurité, les voyageurs doivent être attentifs à l’environnement proche du quartier. La sécurité est une priorité pour les voyageurs, qui doivent se tenir informés des zones visitées et explorer l’environnement urbain du Gabon.

La criminalité au Gabon

En matière de sécurité, le Gabon est un pays très sensible aux problèmes de criminalité et d’insécurité. Les inquiétudes liées à la criminalité figurent en bonne place dans les conseils aux voyageurs émis par de nombreux pays. Néanmoins, les informations précises sur les taux de criminalité au Gabon peuvent constituer un véritable défi. Les statistiques indiquent une incidence accrue des actes de violence au Gabon, avec un taux d’homicide de 0.09 pour 1 000 habitants. Parmi les menaces rencontrées, les vols à main armée sont signalés avec une fréquence alarmante, malgré l’absence de données fiables précisant les taux de telles agressions, en particulier à l’encontre des étrangers. En général, les incidents ciblés sur les expatriés ou les touristes sont fréquents, en raison de la disparité des richesses entre les visiteurs et les locaux, qui peut inciter à commettre des crimes contre les étrangers.

La criminalité contre les biens constitue également un défi de taille au Gabon. Selon les statistiques, le climat de criminalité du pays est évalué à 55 sur une échelle de 100 points, ce qui témoigne d’une préoccupation modérée. La perception du public reflète les inquiétudes suscitées par la tendance à l’augmentation des activités criminelles au cours des dernières années. Les vols avec violence, les cambriolages, les effractions de véhicules et les vols à l’arraché sont au cœur des préoccupations. La corruption et les pots-de-vin sont également les problèmes les plus urgents. Au Gabon, le lien entre la corruption officielle et le crime organisé, en particulier en termes d’infractions environnementales telles que l’exploitation forestière illicite, est reconnu. Bien que ces infractions ne visent pas directement les touristes, la corruption omniprésente favorise un climat de criminalité souvent incontrôlée.

Au Gabon, la situation économique présente des contrastes notables. Le pays, riche en ressources pétrolières, est également marqué par une pauvreté répandue parmi sa population. Ces disparités économiques ont un impact direct sur les niveaux de criminalité, alimentant la frustration et l’amertume au sein de la société et pouvant conduire à l’augmentation d’actes criminels. L’analyse de la distribution géographique de la criminalité au Gabon révèle une concentration accrue des activités illégales dans les zones urbaines majeures. Libreville, la capitale, ainsi que Port-Gentil, l’un des centres urbains les plus importants, enregistrent des taux de criminalité supérieurs à ceux des autres régions. À l’inverse, les zones rurales du Gabon sont caractérisées par un niveau plus bas d’incidents criminels, offrant ainsi un environnement plus sûr pour les résidents et les touristes visitant les célèbres parcs nationaux du pays.

Les vols à main armée

Dans les centres urbains du Gabon, tels que Port-Gentil et Libreville, les vols à main armée restent une source importante de préoccupation, affectant de manière disproportionnée les non-résidents tels que les expatriés et les touristes. Il s’agit de crimes particulièrement fréquents à la tombée de la nuit. Pendant la journée, les paysages côtiers du Gabon sont propices au repos et à la détente. Cependant, dès la tombée de la nuit, ces zones – y compris les stations balnéaires et les promenades peu fréquentées – peuvent devenir des cibles privilégiées pour les attaques d’individus armés. Même en présence de compagnie, la menace d’une attaque ne diminue absolument pas, les criminels sont souvent téméraires et n’hésitent pas à attaquer des groupes. Face à ces actes criminels, la sécurité doit être privilégiée.

Au Gabon, le vol à la tire est un phénomène malheureusement répandu, les petits larcins constituant un risque pour les résidents comme pour les visiteurs. Malgré l’absence de statistiques précises sur la question au Gabon, le vol à la tire constitue effectivement un grand problème dans le pays. Les avis de précaution émanant de divers pays mettent fréquemment en garde les voyageurs contre les risques de vols à l’arraché pendant leur séjour. Au Gabon, comme dans d’autres régions, les voleurs à la tire ont tendance à concentrer leurs activités dans les zones urbaines les plus peuplées, en particulier les villes de Libreville et de Port-Gentil. Les voleurs à la tire sont généralement à la recherche de lieux densément peuplés et plus propices au transport d’argent liquide et d’autres objets de valeur.

La sécurité des personnes dans les zones concernées nécessite un rangement sûr des objets personnels. Les objets tels que les portefeuilles, les téléphones portables et les pièces d’identité doivent être rangés dans des poches intérieures, des ceintures d’argent ou des sacs portés près du corps et dotés d’ouvertures pouvant être fermées. De plus, les voyageurs ne doivent pas transporter d’importantes sommes d’argent et doivent mettre en lieu sûr, l’argent liquide non nécessaire à leur subsistance. Le choix d’un logement doté d’un système de sécurité crédible permet aux voyageurs de conserver leurs objets de valeur en toute confiance. Les objets personnels et de grande valeur, y compris les bijoux, devraient idéalement rester à la maison. La vigilance à l’égard des vols à l’arraché exige une prise constante et ferme des sacs personnels.

Dans les restaurants, les sacs doivent être posés sur les genoux plutôt que sur le dossier des chaises. Pour réduire encore les risques, les sacs doivent être portés sur le côté, à l’écart de la route, afin de dissuader les voleurs qui tentent de s’emparer d’objets dans des véhicules en mouvement, tels que les motos. Contrairement à certaines destinations, les escroqueries visant les touristes sont relativement rares au Gabon, en grande partie en raison du manque de développement de l’industrie du tourisme, rendant de telles escroqueries rentables. Cependant, les taxis constituent une exception notable, en raison des négociations et de l’accord sur les tarifs avant de commencer la course, qui doivent être clairement compris avant de monter dans le véhicule.

La situation sécuritaire au Gabon

Doté d’une structure de gouvernance démocratique stable, le Gabon connaît peu de violences politiques et présente généralement peu de problèmes pour les touristes. Néanmoins, certains centres urbains comme Libreville ont signalé une augmentation du nombre de crimes violents. La recommandation aux voyageurs relative aux voyages au Gabon est variable d’un pays à l’autre. Les États-Unis, par exemple, conseillent à leurs citoyens d’appliquer les mesures de sécurité habituelles pendant leur séjour au Gabon. Quant à l’Australie, un avertissement jaune a été émis à l’intention de ses voyageurs, suggérant une prudence accrue en raison des taux de criminalité élevés observés dans les zones urbaines. Les activités criminelles typiques signalées comprennent le vol d’effets personnels, le vol à la tire, l’entrée illégale dans les véhicules, l’agression physique, la violence sexuelle, le vol à main armée et le détournement de véhicules.

Les visiteurs des pays africains sont souvent préoccupés par la menace de bouleversements politiques. Le Gabon jouit toutefois d’une relative stabilité politique. Malgré une tentative de coup d’État en 2019, le gouvernement a rapidement rétabli l’ordre. Aujourd’hui, le seul signe résiduel de cet événement peut être la présence militaire visible dans les rues de la ville. Les manifestations peuvent se matérialiser, en particulier à proximité des événements électoraux, mais elles ne sont généralement pas caractérisées par la violence. La majorité des visiteurs du Gabon sont séduits par l’environnement naturel et cherchent à s’aventurer dans les parcs nationaux. Lors d’excursions dans les milieux naturels du Gabon, une préparation adéquate est indispensable. En raison des pluies fréquentes dans les régions de forêt tropicale, un équipement approprié, en particulier des vêtements imperméables, est indispensable.

Le Gabon ne dispose pas toujours d’infrastructures répondant aux normes habituelles de la plupart des voyageurs. La garantie d’une évacuation médicale en cas d’urgence n’est pas assurée, les touristes doivent donc se munir d’une trousse médicale personnelle et éviter de s’engager dans des activités au-delà de leur expérience et de leurs capacités. Dans un contexte plus large, l’infrastructure du Gabon est en retard par rapport à de nombreux autres pays. Les touristes qui envisagent de se rendre au Gabon doivent idéalement organiser leur voyage par l’intermédiaire d’une agence de voyage accréditée et avec l’aide d’un guide. En outre, une lettre d’invitation est une condition préalable à l’entrée pour la plupart des visiteurs internationaux. En dehors des principales villes du Gabon, le réseau routier n’est pas aussi développé, et la présence d’un guide expérimenté est donc un atout pour surmonter ces difficultés.

Quelques conseils de sécurité supplémentaires à suivre lors d’un voyage au Gabon

Pour un séjour agréable au Gabon, la priorité doit être donnée à la santé et au bien-être par le biais d’informations et de précautions appropriées. Quelques conseils de sécurité essentiels à garder à l’esprit pendant le séjour sont présentés ci-dessous :

  • Les précautions à prendre en matière de santé : Pour se protéger contre les maladies infectieuses, les visiteurs sont invités à se renseigner auprès de professionnels de la santé sur les vaccins et les médicaments recommandés avant d’entamer leur voyage au Gabon. Les vaccins couramment conseillés sont notamment la fièvre jaune, le paludisme et l’hépatite.
  • Les perturbations des services publics : Les interruptions des services d’eau et d’électricité sont monnaie courante dans de nombreuses régions du Gabon. Dans certains endroits, ces interruptions peuvent être fréquentes, voire quotidiennes. Pour atténuer les désagréments, les autorités gabonaises conseillent d’acheter des bouteilles d’eau supplémentaires bien à l’avance. En outre, l’emport de banques d’alimentation entièrement chargées permet de maintenir l’accès aux appareils électriques pendant les coupures de courant.
  • La prudence sur les routes : Dans les grandes villes, la qualité des routes est souvent médiocre et, au-delà des limites de la ville, de nombreuses routes interurbaines ne sont praticables qu’avec un véhicule équipé de quatre roues motrices. En outre, les pratiques de conduite locales sont connues pour être imprudentes et les incidents de comportement agressif sur la route ne sont pas rares
  • La consommation d’eau : Au Gabon, l’eau du robinet est considérée comme impropre à la consommation, même bouillie. Pour minimiser les risques de maladie, les visiteurs ne doivent boire que de l’eau provenant de bouteilles scellées. Pour rester hydraté et rester en bonne santé tout au long du voyage, un approvisionnement constant en bouteilles d’eau est essentiel.

Conclusion

Lors d’un voyage au Gabon, plusieurs facteurs doivent être pris en compte pour garantir un voyage sûr et réussi. Le taux de criminalité est élevé dans les centres urbains du Gabon, nécessitant une vigilance et une prudence accrues de la part des personnes fréquentant les zones concernées. En revanche, les régions rurales du Gabon se caractérisent généralement par des taux de criminalité nettement inférieurs. Toutefois, les visiteurs qui se dirigent vers ces territoires doivent être préparés aux défis posés par des infrastructures moins développées qui peut affecter les plans de voyage et l’accessibilité à certains endroits du pays. Malgré ces considérations, une visite au Gabon offre l’opportunité unique de découvrir certains des environnements naturels les plus vierges d’Afrique.

Autres pays d’Afrique

Voyage en Afrique du Sud et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage en Algérie et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage au Bénin et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage au Botswana et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage en Égypte et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage en Éthiopie et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage au Ghana et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage aux îles Canaries et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage à l’île Maurice et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage au Kenya et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage en Libye et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage à Madagascar et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage au Mali et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage au Maroc et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage au Mozambique et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage en Namibie et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage au Nigeria et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage en Ouganda et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage au Rwanda et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage au Soudan et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage en Tanzanie et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage au Tchad et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage en Tunisie et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage en Zambie et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage au Zimbabwe et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage