Voyage au Soudan et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Le Soudan apparaît comme une destination énigmatique de l’Afrique de l’Est. Remontant à des époques révolues, le Soudan abrite une multitude de pyramides, supérieure au nombre de pyramides égyptiennes, qui témoignent de la grandeur des anciens royaumes nubiens. Le site archéologique de Méroé n’est que l’un des reflets du remarquable patrimoine soudanais. Au-delà des monuments du génie humain, le pays est également riche en merveilles naturelles. Toutefois, la question de la sécurité reste un sujet primordial pour toutes les personnes qui se rendent au Soudan. À l’instar de toute autre destination, les voyageurs doivent effectuer des recherches approfondies et se tenir au courant de la situation actuelle avant toute planification de voyage.

Les zones à éviter au Soudan

Pour assurer la sécurité au Soudan, les voyageurs doivent se familiariser avec les différents aspects de la sécurité dans le pays. La situation peut changer considérablement d’une région à l’autre, et être informé des régions à éviter est essentiel. En règle générale, le plus grand soin est apporté au maintien d’une distance de sécurité par rapport aux frontières terrestres du Soudan. Le Soudan conserve des relations tendues avec le Sud-Soudan ainsi qu’avec l’Égypte, principalement en raison de différends frontaliers non résolus. En outre, le conflit en cours en Libye a tendance à déborder sur le territoire soudanais, conférant à la région frontalière un caractère particulièrement risqué. De même, les hostilités dans la région du Tigré justifient la prudence à proximité des frontières avec l’Éthiopie et l’Érythrée.

Dans certaines régions du Soudan, les conflits sont profondément enracinés depuis de nombreuses années. Le Darfour, par exemple, est devenu synonyme d’instabilité et de violence récurrente. L’Abyei, le Nil Bleu, le Kordofan Sud et le Kordofan Ouest sont d’autres régions en proie à des conflits importants. Le conflit dans les régions mentionnées trouve souvent son origine dans des tensions ethniques, les communautés qui s’identifient comme des Sud-Soudanais noirs se retrouvant souvent en opposition avec le gouvernement du Soudan, majoritairement arabe. Le Kordofan du Sud et le Nil Bleu ont notamment été exclus du référendum décisif qui a déterminé la séparation ou non de certaines régions avec le Sud-Soudan.

La criminalité au Soudan

Contrairement aux idées reçues sur le danger généralisé, les niveaux de criminalité au Soudan restent relativement limités et sont principalement liés à des troubles politiques et des conflits militaires plutôt qu’à des activités criminelles conventionnelles ou à des réseaux de criminalité organisée. Selon les statistiques, le taux d’homicide au Soudan s’élève à 0.06 incidents pour 1000 habitants, un chiffre inférieur à la moyenne internationale. La perte du nombre de vies humaines dans le pays est plus souvent liée à des facteurs de conflit et aux déplacements de population qui en résultent qu’à des homicides au sens littéral du terme.

La perception du public, évaluée au moyen d’enquêtes, reflète un niveau minimal d’appréhension quant à la prévalence de la criminalité au Soudan. La corruption et les pots-de-vin suscitent une grande inquiétude au sein de la population, 80 % des personnes interrogées reconnaissant l’existence de ces problèmes. En revanche, le vol génère une anxiété modérée, tandis que les crimes violents sont à peine considérés comme une source d’inquiétude. De plus, de nombreux voyageurs internationaux, en particulier les touristes qui se rendent à Khartoum, partagent ce point de vue, signalant des vols mineurs peu fréquents.

Les statistiques de la criminalité observée montrent une augmentation marginale au cours des dernières années, une tendance potentiellement liée à la stabilité fluctuante du pays. En particulier, une augmentation des incidents impliquant des cambriolages de véhicules a été documentée, bien que de tels événements puissent souvent être évités en dissimulant des objets de valeur à l’intérieur du véhicule. Malgré un taux de criminalité globalement faible, le Soudan n’est pas à l’abri d’infractions plus graves. Le pays a été confronté à des attaques terroristes intermittentes et, parmi les crimes violents, les enlèvements constituent une menace redoutable.

Le terrorisme

Au Soudan, les turbulences politiques de plusieurs décennies ont créé des conditions propices à la montée du terrorisme. Malgré le retrait du pays de la liste des pays soutenant le terrorisme, la menace d’actes terroristes persiste. La base de données mondiale sur le terrorisme fait état d’une diminution notable des incidents terroristes au Soudan après 2016, avec une augmentation marginale observée après 2019. L’histoire récente du pays, marquée par des soulèvements publics et des renversements militaires, a fourni un cadre propice aux factions terroristes pour amplifier leurs efforts, bien que de tels incidents se soient produits par intermittence. La confrontation armée à Gabra en 2021 constitue l’un des événements les plus marquants à cet égard.

Les autorités étrangères de plusieurs nations ont lancé des avertissements à leurs ressortissants, soulignant les risques importants liés à d’éventuelles attaques terroristes au Soudan. Les groupes terroristes perpètrent souvent des attaques dans des lieux fréquentés par des étrangers, particulièrement motivés par l’hostilité envers les idéologies occidentales, un sentiment intensifié par le déploiement à long terme des forces occidentales des Nations unies dans le pays. Les sites les plus souvent visés sont les lieux de culte, les centres de transport, les marchés, ainsi que les établissements d’accueil et les restaurants fréquentés par les expatriés.

La capacité des individus à contrecarrer le terrorisme est intrinsèquement limitée, étant donné la nature imprévisible de tels actes qui peuvent se produire dans le monde entier. Pour minimiser les risques, les personnes concernées devraient se tenir informées par le biais des bulletins d’information locaux et tenir compte de toute alerte indiquant une recrudescence des activités terroristes. La prudence est de mise pour éviter les rassemblements densément peuplés, non seulement en raison de la menace terroriste, mais aussi à cause des troubles civils potentiels. En outre, les voyageurs devraient s’abstenir de s’aventurer la nuit au-delà des zones de sécurité reconnues.

Les enlèvement au Soudan

Au Soudan, l’enlèvement forcé d’individus en vue d’obtenir une rançon ou d’exercer une influence est un problème très répandu. De nombreuses factions armées, y compris des terroristes, se livrent à ce genre d’activités, s’emparant souvent de personnes détenues en tant qu’otages.

La menace pèse à la fois sur les habitants du Soudan et sur les résidents internationaux, qui pourraient faire l’objet d’une attention particulière en raison de leur capacité à influencer les négociations monétaires. Les cas d’enlèvement de personnel humanitaire et de résidents étrangers ont été également enregistrés. Le Darfour, connu pour ses crimes violents, est l’épicentre de ces enlèvements. Fait alarmant, le problème a commencé à s’étendre au-delà des frontières du Darfour, affectant le pays dans son ensemble. En réaction à la menace croissante des enlèvements, certains pays mettent en garde leurs ressortissants contre les risques associés. Pour réduire la menace d’être victime d’un enlèvement, les particuliers doivent adopter des mesures de précaution lors du déplacement dans leur environnement.

La diversité et l’imprévisibilité des itinéraires, notamment dans les zones potentiellement dangereuses, peuvent réduire l’exposition au risque. Lors d’explorations au-delà des limites de Khartoum ou d’autres zones peuplées, les personnes peuvent être amenées un peu plus à l’écart, compte tenu que les enlèvements sont plus fréquents dans les localités rurales isolées ou le long des routes les moins fréquentées. Par ailleurs, le soutien consulaire en cas d’enlèvement doit être modéré, de nombreux gouvernements conservant une présence nominale au Soudan. La politique communément admise est également le refus d’entamer des négociations avec les ravisseurs.

La situation sécuritaire au Soudan

La situation actuelle en matière de sécurité au Soudan présente des défis importants pour tous les visiteurs. La sécurité intérieure du Soudan est instable en raison des conflits qui sévissent dans diverses régions et du mécontentement à l’égard du gouvernement dirigé par l’armée. Les épisodes de troubles civils peuvent éclater de manière imprévisible, affectant même des régions historiquement plus calmes. Les zones de grande prudence englobent les localités touchées par de fréquents accrochages armés. Les ressortissants étrangers, en particulier, risquent d’être enlevés contre rançon dans ces régions. Malgré tous les risques, une minorité de voyageurs, souvent à la recherche d’expériences hors des sentiers battus, choisissent de se rendre au Soudan.

Les autorités de différents pays délivrent des avertissements aux voyageurs pour le Soudan, à des degrés divers. En revanche, les conseils aux voyageurs de plusieurs pays déconseillent tout voyage dans certaines régions du Soudan et recommandent de n’envisager d’autres régions que pour les voyages essentiels. Dans tous les cas, les avis de voyage déconseillent fortement de se rendre dans les régions situées le long des frontières du Soudan et dans des provinces comme le Darfour, en proie à un conflit qui dure depuis des décennies et qui est à l’origine d’un grand nombre de crimes violents et d’une grande instabilité.

L’atmosphère politique au Soudan est incertaine, en particulier depuis l’éviction du dirigeant de longue date Omar al-Bashir en 2019. Après sa destitution, la promesse d’une transition vers une gouvernance démocratique a été entachée par des coups d’État militaires et des troubles persistants. Pas plus tard qu’en 2023, des manifestations à Khartoum ont donné lieu à des violences dirigées par l’État. Les manifestations sont susceptibles de dégénérer rapidement, et les voyageurs doivent donc se tenir à l’écart des grands rassemblements au risque d’être impliqués par inadvertance dans des incidents violents.

Malgré des témoignages anecdotiques suggérant un taux de petite délinquance relativement faible, la prévalence de délits plus graves, y compris les enlèvements et les activités terroristes, ne doit pas être négligée. Les catastrophes naturelles constituent également une menace, les températures extrêmement élevées et la prévalence des maladies transmises par les insectes présentant des risques sanitaires supplémentaires pour les visiteurs. Les principaux sujets de préoccupation pour les visiteurs du Soudan sont les menaces d’enlèvement, de terrorisme, de troubles civils, de conflits armés et de maladies. Malgré la présence de certaines régions du Soudan moins touchées par ces risques, pour de nombreux touristes, les dangers potentiels dépassent le désir de visiter le pays.

Quelques conseils de sécurité supplémentaires à suivre lors d’un voyage au Soudan

Lors de la préparation d’un voyage au Soudan, les différentes mesures de sécurité doivent être connues pour assurer un voyage en toute sécurité. En gardant à l’esprit les circonstances spécifiques du pays, voici quelques conseils essentiels à considérer :

  • L’état des routes au Soudan est généralement mauvais et le risque d’incidents de la circulation est élevé. La plus grande prudence est recommandée lors des déplacements entre les villes et sur les routes qui peuvent manquer d’entretien régulier.
  • Les services de communication, y compris l’internet et les réseaux de téléphonie mobile, peuvent être peu fiables, avec des fermetures forcées par le gouvernement lors de manifestations. Les voyageurs doivent se préparer à une connectivité intermittente et planifier leurs besoins de communication en conséquence.
  • Les restrictions en matière de photographie sont strictement appliquées au Soudan. Les visiteurs doivent obtenir un permis pour prendre des photos. Cependant, malgré cette autorisation, la prise d’images de certains sujets, notamment les infrastructures et les installations militaires, est interdite et peut entraîner des répercussions juridiques.
  • Dans plusieurs régions du pays, les munitions non explosées et les mines terrestres représentent un danger important, en particulier à l’extérieur des centres urbains. La plupart des zones dangereuses ne sont pas clairement délimitées, soulignant la nécessité d’être vigilant et de respecter les directives locales.

Conclusion

Selon les conseils aux voyageurs, le Soudan est souvent considéré comme une destination présentant des risques considérables en matière de sécurité. De plus, certaines régions du Soudan, comme le Darfour, sont en proie à un conflit permanent. Le climat politique est particulièrement instable depuis la prise de pouvoir par l’armée en 2021, un facteur qui a contribué à l’incertitude ambiante dans le pays. Les troubles actuels risquent de créer un environnement favorable aux actes de terrorisme et aux enlèvements de ressortissants étrangers. En conséquence, les futurs visiteurs doivent être conscients des risques liés à un voyage au Soudan. Lors de la préparation du voyage, les visiteurs doivent impérativement se tenir au courant des conseils aux voyageurs émis par les instances gouvernementales officielles et les organisations internationales.

Autres pays d’Afrique

Voyage en Algérie et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage en Afrique du Sud et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage en Ouganda et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage en Libye et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage au Nigeria et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage au Rwanda et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage à Madagascar et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage en Tanzanie et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage au Kenya et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage au Maroc et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage au Mozambique et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage au Zimbabwe et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage en Zambie et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage au Mali et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage au Ghana et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage à l’île Maurice et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage au Gabon et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage en Égypte et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage en Tunisie et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage au Tchad et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage en Namibie et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage