Voyage au Mali et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Le Mali témoigne de la grandeur d’un empire médiéval révolu. La nation s’enorgueillit de plusieurs sites patrimoniaux remarquables, notamment la Grande Mosquée de Djenné et la ville historique de Tombouctou, qui fut jadis un haut lieu de l’apprentissage et de l’érudition. Pour renforcer l’attrait du Mali, le pays offre des paysages désertiques diversifiés aux explorateurs et aux amoureux de la nature. Cependant, au milieu de la riche histoire et de la magnifique nature du Mali, les voyageurs potentiels doivent réfléchir aux problèmes de sécurité actuels. Avant de planifier un voyage, les voyageurs doivent impérativement effectuer des recherches approfondies et consulter des sources fiables pour obtenir des informations actualisées.

Les zones à éviter au Mali

Les déplacements dans les différentes régions du Mali présentent des niveaux de risque différents. Selon les avis des autorités, les déplacements dans les régions du nord et de l’est du pays, ainsi que dans les zones limitrophes de la frontière avec la Côte d’Ivoire, sont systématiquement déconseillés en raison de problèmes de sécurité accrus. Malgré une légère baisse du niveau d’alerte pour la capitale, Bamako, et les régions méridionales du Mali, les autorités continuent de recommander de limiter les déplacements dans ces régions à des fins nécessaires. Les organismes internationaux ne sont pas unanimes sur la sécurité des voyages au Mali. Par exemple, le gouvernement australien a révisé ses conseils et recommande désormais sans équivoque à ses citoyens de s’abstenir de se rendre au Mali dans son intégralité.

Bamako, autrefois considérée comme un havre relativement sûr au Mali, a connu un changement significatif dans la perception de la sécurité à la suite d’une série d’attaques terroristes, de manifestations violentes et d’un coup d’État politique au cours des dernières années. Les manifestations de protestation se déroulent souvent à proximité de monuments tels que le monument Bourguiba et le monument de l’indépendance, mais de tels événements peuvent éclater de manière imprévisible dans n’importe quel endroit de la ville. À la lumière de ces développements et de l’instabilité de la situation, les voyageurs doivent absolument éviter de se rendre à Bamako en attendant une amélioration tangible de la stabilité et de la sécurité.

La criminalité au Mali

La situation précaire de l’autorité et de la gouvernance au Mali a entravé le développement d’un système fiable de suivi de la criminalité, laissant un vide dans la collecte de statistiques détaillées sur la criminalité. Au cours de la dernière décennie, le pays s’est efforcé de maintenir une surveillance adéquate de ses vastes territoires, un facteur qui a relégué l’énumération précise des activités criminelles telles que les enlèvements, les meurtres et les vols à main armée au second plan des préoccupations du gouvernement. Dans un tel environnement, la collecte de données présente des défis importants, soulignés par la Banque mondiale. Selon les estimations, le taux d’homicide du pays est d’environ 1 incident pour 1000 personnes par an, dépassant ainsi la moyenne mondiale.

D’après les statistiques, le Mali présente un degré prononcé de criminalité. Le pays est aux prises avec de puissantes factions d’insurgés et des réseaux criminels sophistiqués qui se livrent à des activités alarmantes, notamment le trafic d’êtres humains et d’armes ainsi que le trafic de stupéfiants. La corruption omniprésente, qui renforce l’influence de ces groupes illicites, ne fait que compliquer la situation. Pour les visiteurs comme pour les habitants du Mali, la menace terroriste omniprésente est une source d’inquiétude majeure. La situation s’est considérablement aggravée au cours des dernières années, l’instabilité du pays se répercutant sur les territoires voisins de la région du Sahel. Selon l’Indice mondial du terrorisme, le score du Mali était de 8 en 2021, reflétant une augmentation constante au cours de la décennie précédente.

Les enlèvements au Mali

Ces derniers temps, le Mali a connu une recrudescence des activités criminelles violentes. Parmi ces activités, les enlèvements ont pris une ampleur alarmante. Les éléments tels que les factions terroristes et les organisations criminelles sont activement engagés dans l’enlèvement d’individus, notamment les ressortissants occidentaux. Le motif sous-jacent est souvent l’obtention de rançons substantielles ou la réalisation d’objectifs politiques. Malheureusement, les otages sont parfois décédés à la suite des incidents. Reconnaissant cette tendance inquiétante, de nombreux gouvernements étrangers ont mis en garde leurs ressortissants par le biais d’avis de voyage soulignant le risque d’enlèvement. Malgré la vulnérabilité des régions frontalières et des routes moins urbanisées, ces menaces couvrent en réalité l’ensemble du pays.

Les personnalités qui se rendent au Mali dans le cadre de missions officielles mettent généralement en œuvre des mesures de sécurité strictes. L’adoption de plans de voyage variables, la vérification et la limitation des déplacements aux heures de la journée sont quelques-unes des stratégies employées pour éviter les enlèvements potentiels. Le risque d’enlèvement augmente à la tombée de la nuit, lorsque les barrages routiers deviennent monnaie courante. Ces points de contrôle ont des objectifs multiples, notamment la surveillance des voyageurs par le gouvernement, et sont parfois érigés par des entités terroristes dans le cadre de leurs programmes insidieux. Les enlèvements constituent la principale forme de violence criminelle au Mali, mais la présence d’autres dangers est également à souligner.

Au Mali, le banditisme est endémique, les braquages sur les routes du nord du pays sont particulièrement fréquents. Par conséquent, le nombre limité de voyagistes qui s’aventurent encore vers des destinations septentrionales comme Tombouctou privilégient les voyages aériens ou fluviaux plutôt que les voyages terrestres pour atténuer ces risques. De plus, les étrangers au Mali sont susceptibles d’être victimes de vols de voitures, renforçant ainsi l’omniprésence des menaces à la sécurité personnelle. Le manque de soutien gouvernemental sur place est un point critique à prendre en considération pour les personnes qui envisagent un séjour au Mali. Dans ces circonstances extrêmes, la rareté de l’aide disponible devrait faire réfléchir les visiteurs potentiels et mettre en évidence les risques importants liés à un voyage dans cette région en proie à l’instabilité actuelle.

Le terrorisme

Le terrorisme reste une préoccupation majeure pour les visiteurs potentiels et les habitants du Mali. Cette appréhension trouve son origine dans l’instabilité politique du pays et qui s’est traduite par la montée de factions terroristes rivalisant pour le pouvoir, en particulier dans les régions du nord. Au Mali, il existe une myriade d’organisations terroristes fortement influentes. Parmi les organisations terroristes, l’État islamique dans le Grand Sahara, le groupe Ansar al-Dine et le réseau Al-Qaïda au Maghreb islamique occupent une place prépondérante. D’ailleurs, les deux dernières factions sont membres d’une alliance terroriste plus large, connue sous le nom de JNIM (Jama’at Nasr al-Islam wal Muslimin). Les interactions entre les différents groupes sont complexes ; ils sont parfois coopératifs, parfois en conflit, et leurs activités affectent invariablement la vie des civils au Mali.

Les organisations terroristes se limitent principalement aux régions du nord du Mali mais elles sont présentes sur l’ensemble du territoire malien. En 2022, par exemple, le JNIM a lancé des attaques dans des endroits apparemment sûrs comme Bamako, la capitale du pays, et une base militaire à Kati, dans le sud du Mali. La prévalence des incidents terroristes est importante. Les ressortissants étrangers sont souvent les cibles visées par ces opérations terroristes, les attaquants ciblent fréquemment des lieux d’accueil connus pour héberger des invités internationaux. Compte tenu des inquiétudes persistantes en matière de sécurité, les gouvernements de plusieurs pays ont pris la décision d’évacuer du Mali tous les membres du personnel des ambassades en situation non urgente, ainsi que leurs familles.

Malgré le renforcement des mesures de sécurité dans les lieux fréquentés par les Occidentaux, tels que les hôtels, les ambassades et les restaurants, ces endroits représentent paradoxalement un risque accru en raison de leur attrait en tant que cibles d’actions terroristes. Les activités terroristes ont également entraîné la perturbation d’événements culturels, conduisant à la suspension malheureuse du célèbre Festival au Désert. En dépit des périodes festives, ces incidents peuvent se produire à tout moment et dans dans toute localité du pays. En réalité, la menace terroriste au Mali ne peut pas être entièrement contournée par les voyageurs ou les résidents du pays. Par conséquent, la meilleure stratégie pour éviter le terrorisme au Mali est certainement de s’abstenir de visiter le pays.

La situation sécuritaire au Mali

Selon l’évaluation actuelle, le Mali présente des problèmes de sécurité et des risques importants pour les voyageurs. Les personnes qui envisagent de se rendre au Mali devraient examiner attentivement les avis de sécurité pertinents émis par leur pays d’origine, qui fournissent des informations sur les dangers associés à la visite du Mali actuellement. En particulier, plusieurs nations ont attribué au Mali un avis aux voyageurs de niveau 4, le niveau d’alerte le plus élevé, demandant aux citoyens et au personnel gouvernemental d’éviter complètement de se rendre au Mali. Il s’agit d’un avis qui souligne le risque important de crimes violents, y compris les risques d’enlèvement et de banditisme, ainsi que la menace accrue d’incursions terroristes.

Le Mali, qui était autrefois une destination de voyage très prisée en Afrique de l’Ouest, a enregistré une baisse de l’attrait touristique. Cette évolution est due à des troubles civils persistants, à des insurrections militantes et à un conflit civil durable qui a débuté par une rébellion touareg en 2012 et qui a été aggravé par des coups d’État militaires ultérieurs. L’instabilité civile du pays se traduit par l’établissement d’un bastion dans les régions septentrionales par des groupes terroristes, principalement d’obédience islamiste. Malgré la dissolution des coalitions initiales entre les séparatistes et les factions islamistes, les troubles consécutifs ont infligé des dommages prolongés au pays et ont même affecté ses voisins.

Le mécontentement de la population à l’égard des mesures prises par le gouvernement pour résoudre ces problèmes contribue à l’atmosphère tendue. Le climat de non-guerre et de non-paix et les échos historiques du colonialisme évoqués par la présence de forces militaires étrangères, telles que les troupes françaises, exacerbent la situation. La lutte pour le pouvoir qui dure depuis une décennie a créé un environnement précaire au Mali, de plus en plus exploité par les séparatistes, les criminels organisés et les terroristes. La capacité du gouvernement malien à protéger ses citoyens et ses visiteurs a été gravement compromise par ces conditions.

Quelques conseils de sécurité supplémentaires à suivre lors d’un voyage au Mali

Lors de la préparation d’un voyage au Mali, les conditions de sécurité sont importantes et peuvent avoir un impact sur votre voyage. Au Mali, les petits vols, comme les vols à la tire, sont fréquents. Les visiteurs doivent rester vigilants, en particulier dans les lieux très fréquentés, et garder leurs effets personnels en sécurité en permanence pour éviter d’être victimes d’un crime opportuniste. En terme de la sécurité dans les aéroports, les voyageurs doivent faire preuve de prudence à destination, en provenance et à proximité de l’aéroport international de Bamako. La zone est connue pour la présence d’escrocs et de voleurs. En outre, la route reliant l’aéroport à d’autres parties du pays a été identifiée comme une zone à risque potentiel en raison des enlèvements et du banditisme, qui visent souvent des personnes perçues comme des Occidentaux.

L’infrastructure routière au Mali présente des défis importants, en particulier liés au mauvais état de nombreuses routes. La situation peut être exacerbée pendant la saison des pluies, les routes devenant alors difficiles, voire impossibles à parcourir. La conduite autonome est donc déconseillée au Mali. Le recours aux conducteurs locaux, qui connaissent bien le terrain et l’état des routes, est préférable. Pour les personnes voyageant au Mali, l’enregistrement du voyage par le gouvernement est important pour faciliter l’assistance et l’évacuation en cas d’urgence. En effet, cette démarche peut contribuer à faciliter l’assistance et l’évacuation en cas de danger soudain pendant le séjour dans le pays. Les voyageurs doivent se renseigner sur les conseils de voyage de leur gouvernement et se conformer aux procédures d’enregistrement mises en place par les autorités maliennes.

Conclusion

Actuellement, le Mali est confronté à une instabilité persistante depuis plus d’une décennie, suite au renforcement des factions terroristes et de leur influence sur certaines régions. La situation s’est traduite par un environnement sécuritaire difficile qui n’est pas propice au tourisme ou aux voyages occasionnels. Historiquement, les régions du sud et du centre du Mali étaient considérées comme relativement stables, offrant un certain degré de sécurité aux visiteurs. Toutefois, la volatilité dans ces régions s’est accrue, entraînant un risque accru pour les personnes voyageant dans ces zones. Compte tenu des inquiétudes persistantes concernant la sécurité des visiteurs en raison de la nature imprévisible de la situation sécuritaire au Mali, les voyageurs potentiels sont encouragés à se tenir informés des événements actuels et à consulter les conseils de voyage officiels.

Autres pays d’Afrique

Voyage en Algérie et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage en Afrique du Sud et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage en Ouganda et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage en Libye et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage au Nigeria et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage au Rwanda et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage à Madagascar et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage en Tanzanie et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage au Kenya et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage au Maroc et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage au Mozambique et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage au Zimbabwe et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage en Zambie et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage au Soudan et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage au Ghana et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage à l’île Maurice et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage au Gabon et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage en Égypte et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage en Tunisie et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage au Tchad et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage en Namibie et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage