Voyage au Kenya et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Le Kenya se positionne comme une destination de choix pour les voyageurs qui partent à la découverte de l’Afrique. Pour les amoureux de la vie sauvage, le Kenya est une destination de rêve, mais la découverte d’une telle destination nécessite anticipation et vigilance. En effet, certains touristes peuvent être amenés à décevoir leurs attentes en raison d’une multitude de facteurs, allant des préférences personnelles aux circonstances imprévues. Lors d’un voyage au Kenya, une attention particulière doit être portée à toutes les considérations et préparations qui peuvent influencer la qualité et la sécurité du séjour.

Les zones à éviter au Kenya

Lors d’un voyage au Kenya, certaines zones sont considérées comme peu sûres en raison de risques sécuritaires accrus. Les régions adjacentes à la Somalie, par exemple, doivent être évitées à cause d’un risque prononcé de terrorisme et de la possibilité d’être confronté à une agression armée. De même, la prudence est de mise à proximité des frontières avec le Sud-Soudan et l’Éthiopie, qui présentent également des risques en matière de sécurité. Au Kenya, certaines localités ont connu une recrudescence des activités terroristes, notamment dans les comtés du nord, tels que Lamu, Tana River et Kilifi, en particulier à proximité des zones côtières. Les déplacements dans cette région ne doivent être entrepris que dans l’absolue nécessité et avec les précautions nécessaires.

La capitale, Nairobi, malgré son dynamisme, contient des quartiers considérés comme des zones à haut risque. La visite de certains quartiers informels, notamment Eastleigh, Kibera, Pangani et Mathare, est déconseillée aux voyageurs. En effet, ces quartiers sont connus pour présenter d’importants problèmes de sécurité. Par ailleurs, les visiteurs de Mombasa doivent faire preuve de prudence. Malgré la richesse historique et culturelle de cette ville, certains quartiers, comme la vieille ville, sont à éviter après la tombée de la nuit pour des raisons de sécurité. Les voyageurs doivent se tenir informés des avis officiels et des conseils locaux pour planifier leurs visites et doivent toujours donner la priorité à leur sécurité personnelle en évitant les zones connues pour être à haut risque.

La criminalité au Kenya

La criminalité au Kenya est un problème à prendre en compte. Bien que le pays ne soit pas en tête du classement des taux de criminalité, que ce soit au niveau mondial ou dans sa région géographique, il existe toujours un niveau significatif d’activité criminelle. Le taux de criminalité a augmenté ces dernières années, malgré les efforts concertés des forces de sécurité. La police kenyane fournit des rapports détaillés sur les différents crimes commis à l’intérieur des frontières du pays. Parmi les vols, le vol général, qui représente environ 20 % de l’ensemble des délits, occupe une place prépondérante.

En outre, un nombre important de délits sont liés au vol de bétail, au vol commis par des employés et au vol de véhicules. Quant aux délits considérés comme non violents, tels que les délits contre la morale, ils représentent environ 10 % des chiffres de la criminalité. Les délits liés à la drogue constituent également une part importante de la criminalité, avec environ 7 % du total. En matière de crimes violents spécifiquement identifiés par type, l’homicide est le plus répandu, représentant un pourcentage alarmant de 4 % des crimes. En outre, la police kenyane a créé une catégorie intitulée « autres délits contre les personnes », qui représente 26 % des crimes. Malgré l’absence de définition explicite de cette catégorie dans les données fournies, elle englobe vraisemblablement diverses formes d’agressions et d’infractions sexuelles.

Au Kenya, les crimes contre les touristes bénéficient d’une surveillance particulière. Selon les statistiques officielles, le nombre de délits est estimé à 30 en 2021. En général, la sécurité des voyageurs est assurée lors de leur séjour au Kenya. Toutefois, il convient de noter que la véritable mesure de la sécurité des touristes n’est pas entièrement reflétée dans ces chiffres. En raison d’un manque de confiance généralisé dans les forces de l’ordre, les délits, y compris les infractions commises à l’encontre des touristes, ne sont pas tous signalés. De plus, les informations de 2021 correspondent à une période de réduction des voyages en raison de la pandémie de COVID-19.

Au regard des statistiques récentes, la criminalité est aujourd’hui un sujet de préoccupation majeur pour les personnes qui souhaitent se rendre au Kenya. Le pays est confronté à des taux de criminalité considérables, y compris des cas importants de crimes violents, aggravés par la perception publique d’une efficacité limitée de la part des autorités pour résoudre les problèmes. Toutefois, la population kenyane risque davantage d’être victime de la criminalité que les visiteurs étrangers. Les touristes qui restent vigilants et adoptent des mesures de sécurité prudentes peuvent contribuer à atténuer les problèmes liés à la sécurité lors de leur découverte du pays.

Le terrorisme

Le risque terroriste au Kenya reste une préoccupation pressante, et plusieurs nations signalent explicitement cette menace dans leurs conseils aux voyageurs spécifiques au pays. La source prédominante de ces attaques a été identifiée comme étant Al-Shabaab, une organisation d’insurrection islamiste ayant ses racines en Somalie, pays voisin du Kenya à l’est. Lors d’un incident récent remontant à août 2023, un ensemble d’environ 60 militants d’Al-Shabaab a attaqué des civils dans le comté de Lamu, situé dans la partie nord du Kenya. Les territoires du nord du Kenya sont le plus souvent associés aux risques de terrorisme, mais le potentiel d’attaques existe dans l’ensemble du pays. Les factions terroristes ont manifesté leurs intentions quant aux cibles visées, en particulier les zones fréquentées par les visiteurs internationaux.

Au Kenya, toute personne, en particulier dans les zones densément peuplées, doit impérativement rester vigilante et attentive. En cas de signes d’agitation ou de perturbation, la direction de la sortie la plus proche est conseillée. Les personnes doivent impérativement se tenir au courant de l’actualité locale et suivre les recommandations des autorités kenyanes en matière de sécurité. Le terrorisme au Kenya ne se limite pas aux attentats à la bombe et aux attaques meurtrières ; les enlèvements sont également une tactique employée par les groupes terroristes. Les ressortissants étrangers, y compris les touristes et les travailleurs humanitaires, sont souvent victimes de tels enlèvements. Parmi ces cas, un grand nombre ont été signalés à proximité de la frontière somalienne, dans la région nord du Kenya.

Le vol

Les touristes qui séjournent au Kenya doivent rester très vigilants en ce qui concerne la sécurité, notamment les activités criminelles axées sur leurs biens. Les vols et les cambriolages, avec recours à la violence ou à la menace de violence pour obtenir des biens, sont des problèmes pressants dans les zones urbaines kenyanes. Les autorités étrangers de plusieurs pays mettent en garde les personnes contre le risque accru d’être victimes d’agressions, de vols de sacs à main et d’autres formes de vols dans des villes très peuplées comme Nairobi et Mombasa. Les centres de transport, les zones d’intérêt historique et les environs du terminal de ferry de Likoni à Mombasa sont des points névralgiques pour les criminels.

La circonspection des visiteurs est de mise dans les localités kenyanes peu connues. Pour connaître les zones à éviter, notamment lors de l’exploration à pied de nouvelles parties du pays, les visiteurs doivent s’informer auprès du personnel de l’hôtel ou de résidents locaux dignes de confiance. Les promenades en solitaire après le coucher du soleil sont fortement déconseillées. En effet, les vols peuvent se produire à tout moment, mais les incidents ont tendance à s’intensifier pendant la nuit. Pour cette raison, les touristes doivent rester attentifs à leur environnement et tenir compte des signaux internes de danger ou d’inconfort dans certaines zones.

Le dépôt d’importantes sommes d’argent liquide est un facteur de risque de vol, en particulier au cours d’un voyage. Selon les recommandations du gouvernement, les citoyens ne doivent utiliser que des services de taxis bien établis et clairement identifiés par des marques visibles. Les vols peuvent également avoir lieu dans les aéroports. Par conséquent, les visiteurs devraient opter pour les taxis des stations officielles pour échapper aux individus susceptibles de se faire passer pour des opérateurs de taxis afin d’approcher des cibles peu méfiantes. Lors de la planification de voyages interurbains, le mode de transport préconisé est l’organisation d’excursions par des voyagistes reconnus.

La situation sécuritaire au Kenya

Pour les autorités internationales, la sécurité au Kenya est un sujet de préoccupation, notamment en matière de criminalité violente et de menaces potentielles liées à l’agitation civile dans certaines zones urbaines. Malgré les conseils de vigilance, la visite du Kenya peut être effectuée en mettant en place des mesures de sécurité afin de limiter les risques. Les différents gouvernements délivrent généralement des conseils de voyage à leurs ressortissants qui envisagent de se rendre au Kenya. Plusieurs nations, par exemple, ont classé le Kenya au niveau 2, appelant à une prudence accrue en raison des inquiétudes suscitées par les troubles civils et la criminalité, notamment les actes terroristes et les menaces d’enlèvement.

Le paysage criminel du Kenya est marqué par des incidents tels que les vols, les cambriolages, les détournements de voiture, les enlèvements et les agressions. Les visiteurs sont encouragés à surveiller leur environnement et à prendre des mesures de sécurité pratiques pour se protéger contre de tels crimes. Le pays est également en proie à des troubles civils et à des discordes politiques fréquents, exacerbés pendant les périodes d’événements politiques importants tels que les élections. La volatilité des manifestations publiques, en particulier dans les grandes villes comme Nairobi, présente un risque non seulement de violence, mais aussi de détention potentielle par les forces de l’ordre locales lors de la répression des manifestations.

Géographiquement, le Kenya est limitrophe de zones en proie à des conflits persistants, en particulier les troubles civils de longue date en Somalie. La proximité géographique signifie dans certains cas une extension du conflit au territoire kenyan, en particulier le long de la frontière entre le Kenya et la Somalie. L’environnement du Kenya s’accompagne d’un ensemble de défis naturels. Le pays est vulnérable aux événements environnementaux tels que la sécheresse, les inondations et les glissements de terrain, principalement pendant la saison des fortes pluies. La préparation adéquate à l’égard des avis météorologiques est cruciale dans la planification des activités, en particulier pour les excursions prolongées en plein air.

Quelques conseils de sécurité supplémentaires à suivre lors d’un voyage au Kenya

Au regard des préoccupations en matière de sécurité des voyageurs au Kenya, un sentiment accru de sensibilisation et de précaution est préconisé. Les voyageurs doivent être particulièrement prudents sur les routes du pays, qui sont souvent le théâtre d’actes de banditisme. Les routes menant aux parcs nationaux et aux réserves les plus populaires sont des cibles fréquentes en raison du flux régulier de touristes. Pour plus de sécurité, les touristes indépendants peuvent se joindre à des groupes organisés, composés de chauffeurs professionnels dotés de l’expertise nécessaire pour éviter les zones à haut risque. Au large des côtes, la menace imminente de la piraterie constitue un risque important. Les touristes qui se rendent sur les côtes kényanes pour des activités maritimes doivent s’abstenir de s’en éloigner afin de réduire le risque d’attaques de pirates.

Lors d’un safari au Kenya ou de visites d’habitats naturels, les visiteurs doivent être conscients de la nature des animaux rencontrés. La distance de respect entre les animaux et les touristes est impérative. En effet, les touristes ne doivent pas entrer en contact avec les animaux, les nourrir ou s’en approcher de trop près, sous peine de déclencher des comportements imprévisibles et des blessures. La sécurité des visiteurs passe aussi par le respect de toutes les consignes de sécurité données par les organisateurs de safaris. Les vols constituent un autre problème important, notamment dans les zones très fréquentées en raison de la fréquence des vols opportunistes (vols de sacs à l’arraché ou effractions de véhicules). Pour réduire le risque de devenir une cible, les visiteurs doivent porter leurs sacs à l’écart de la route et rester attentifs à leur environnement, en particulier aux manœuvres rapides des voleurs à moto.

Conclusion

La sécurité des visiteurs au Kenya est une question qui se pose souvent en raison d’informations faisant état de délits visant les touristes et la population en général. En effet, les visiteurs ont parfois été victimes de crimes allant de vols mineurs à des délits plus graves tels que l’enlèvement. Parallèlement, les Kényans eux-mêmes ne sont pas à l’abri de risques tels que les vols, qui peuvent également toucher les voyageurs. Néanmoins, un voyage au Kenya peut être entrepris avec un degré raisonnable de sécurité. Chaque année, le pays reçoit des millions de visiteurs qui profitent de leur séjour sans incident. La clé d’une visite réussie réside dans l’adoption de mesures de sécurité raisonnables et, peut-être, dans un certain nombre de circonstances fortuites.

Autres pays d’Afrique

Voyage en Algérie et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage en Afrique du Sud et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage en Ouganda et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage en Libye et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage au Nigeria et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage au Rwanda et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage à Madagascar et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage en Tanzanie et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage au Maroc et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage au Mozambique et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage au Zimbabwe et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage en Zambie et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage au Mali et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage au Soudan et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage au Ghana et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage à l’île Maurice et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage au Gabon et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage en Égypte et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage en Tunisie et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage au Tchad et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage

Voyage en Namibie et sécurité : risques, dangers et conseils de voyage